Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de Dracula 1 - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Dracula 1 Résurrection
Développeur Index+
Éditeur France Telecom Multimedia
Distributeur Canal+ Multimedia
Date 1er oct 1999
Genre Horreur / Vampires
Vue 1ère personne 3D
Série Dracula
Compatibilité Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8
Plateforme(s) Android | iPad | Mac | PC | PlayStation 1
Gameplay Point & Click
Test par Makidoo
L’histoire commence sept ans après celle du magnifique roman épistolaire de Bram Stoker, qui se déroulait en 1897. Nous sommes donc en 1904, et Dracula ne serait finalement pas mort (et flûte alors, tous ces efforts pour rien… !). Non content d’être encore vivant (enfin, plutôt mort-vivant pour être exact… !), celui-ci s’entête encore une fois à vouloir à tout prix posséder le cœur de la douce Mina (votre bien-aimée dans le jeu, puisque vous incarnez Jonathan Harker, le héros du roman original). Celle-ci vous dévoile dans une lettre qu’elle a rejoint le comte dans les contrées transylvaniennes, prise d’un irrésistible et mystérieux désir soudain…Ni une ni deux, vous prenez votre courage à deux mains et sautez dans le premier train pour la Transylvanie, bien décidé d’en découdre une bonne fois pour toutes avec ce fichu Vlad Tepes (euh, plus connu sous le nom de Vlad Drakul, ou encore Dracula !), ça ne va pas se passer comme ça, non mais !

Jeu d’aventure avec une vue subjective et panoramique à la première personne, Dracula se positionne comme un jeu d’énigmes assez classique avec une bonne dose d’épouvante. Les graphismes en 3D sont réussis (même s’ils ont vieilli) et les cinématiques sont très belles, renforçant l’immersion par une réalisation très cinématographique, avec moult mouvements de caméra, travellings, champ/contre champ, etc... On se retrouve dans une gamme de jeux tels que l’Amerzone, dont ce jeu, scénario et ambiance mise à part, n’est pas si éloigné (oui, je vais vous dire pourquoi… !)

Le scénario est plutôt bon (même s’il manque un peu d’étoffe, on ne sait pas trop comment Dracula a bien pu ressusciter), on se retrouve directement plongé au cœur d’un village Transylvanien, pour petit à petit découvrir des passages secrets qui vont nous amener tout droit dans l’antre du mal… ! Les bruitages et la musique contribuent fortement à renforcer l’ambiance oppressante (mais pas trop quand même) du jeu. Les voix sont impeccables, il est simplement dommage que le volume de celles-ci soit un peu faible, et non paramétrable.

On rencontre cependant peu de personnages (3 avec lesquels on a une véritable interaction échange/dialogue), ce qui fait que l’on se sent parfois un peu esseulé, mais bon, en même temps, vu les lieux que l’on visite (village perdu, cimetière, mines, souterrains et pièces du château), il ne fallait pas non plus s’attendre à une foule digne du premier jour des soldes !

Les décors sont riches et travaillés, les personnages correctement modélisés (le graphisme n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui de l’Amerzone de Benoît Sokal…), et chaque dialogue est présenté sous la forme d’une cinématique. Quelques déplacements sont également réalisés sous forme de cinématiques, fluides et plutôt bien conçues (une pression sur la barre espace permet cependant de les zapper, si vous en avez assez de les voir au fil de vos allers-retours !)

Les énigmes sont toutes très logiques, elles nécessitent uniquement un bon sens de l’observation (une bonne chasse aux pixels sera parfois nécessaire) et d’orientation (le début de l’aventure aux alentours de l’auberge est assez déroutant à ce niveau), mais elles sont dans l’ensemble relativement faciles, peut-être un peu trop (un peu comme dans…l’Amerzone). Quelques associations d’objets seront nécessaires, et votre inventaire (au graphisme original et sympathique) sera correctement garni au fil de l’aventure. Mais la relative facilité du jeu et sa grande linéarité lui confèrent finalement une durée de vie bien maigre (entre 5 et 10 heures seront suffisantes pour en venir à bout…tiens, comme dans…l’Amerzone !). Cependant l’ensemble du jeu est suffisamment agréable et intéressant pour que l’on soit au final relativement comblé, car celui-ci est tout de même très plaisant, et sa réalisation fort soignée.

Dracula (résurrection) est un jeu d’aventure à l’ambiance horrifique (mais pas trop !) combinant à la fois une excellente réalisation, un bon scénario s’appuyant sur le roman de Bram Stoker et des énigmes variées. On suit la progression de notre personnage avec un réel plaisir, les énigmes s’enchaînent agréablement, c’est seulement leur relative facilité qui peut s’avérer décevante. Une trop courte durée de vie en découle, mais c’est le seul point noir de ce jeu qui vaut vraiment la peine de s’y intéresser, car c’est une vraie réussite.

Ce test de Makidoo provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009