Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Phantasmagoria
Développeur Sierra
Éditeur Sierra
Distributeur Activision
Date 31 juil 1995
Genre Horreur / Film Interactif
Vue 3e personne 3D
Série Phantasmagoria
Compatibilité DOS / ScummVM / Windows 95 / Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8 / Windows 1
Plateforme(s) Mac | PC | Saturn
Gameplay Point & Click
PC
16.5
excellent
Test par Bahdede
Adrienne et son mari, Don (Donald silvousplaitmadame) font l’acquisition d’un très joli manoir sur une île de la nouvelle angleterre. Très emballés, madame défait les cartons pendant que monsieur, photographe de métier, installe sa chambre noire.

Vous incarnez Adrienne et vous partez à la découverte de cet endroit fascinant et, ma foi, plein de mystères. Au cours de vos élucubrations, vous découvrez une ancienne chapelle que l’ancien propriétaire, un illusionniste célèbre avait fait bâtir. Un coffret s’y trouve et FORCEMENT vous vous empressez d’y toucher (quand maman vous dit qu’il faut regarder avec les yeux c’est pas pour rien !!), Un étrange nuage sort du coffret, s’envole et atterrit sur votre mari. Pour la survie de votre couple (et votre survie tout court) vous devez découvrir ce qui s’est passé dans cette demeure une centaine d’années auparavant et quelles sont les horreurs qui s’y sont déroulées (et éventuellement sauver votre peau et celle de votre mari).

Pour un premier jeu dans le domaine horrifique et qui plus est un jeu dont les personnages sont incarnés par de vrais acteurs, Roberta Williams met le paquet ! Des éléments plutôt modernes dans un décors très 19ème, une musique angoissante juste comme il faut et un scénario très Edgar Alan Poe font de ce jeu une vraie petite perle du genre.

C’est un pur point & click et la prise en main est extrêmement simple : tu cliques, tu ramasses. Tu cliques, tu regardes. Rien d’original de ce coté là mais cela permet une immersion totale dans l’ambiance du jeu, pas besoin de réfléchir à de multiples raccourcis clavier et on peut se laisser porter par les nombreuses cinématiques présentes.

Un système d’aide est présent et facilement accessible (dans la barre d’inventaire en bas de l’écran) mais contrairement à certains jeux, le guide parle plutôt par énigmes et ne donne pas tout de suite la solution (ce qui est plutôt appréciable)

L’ambiance est vraiment terrible ! Très Stephen King par certains cotés et les cinématiques sont parfois assez saisissantes. Un système de censure a d’ailleurs été mis en place pour les joueurs les plus jeunes car certains passages sont assez euhhh « hard » (comme dirait Don : Le corps d'une femme est une chose merveilleuse... mais la tête est sans intérêt !!) Pourtant le scénario en lui-même est assez simpliste et , après tout, fort linéaire ; mais de mon sens cela permet encore plus une immersion dans l’histoire, l’impression de lire une nouvelle, de connaître à l’avance la conclusion funèbre mais sans savoir la réponse à la question essentielle... Quand ?

Bon forcément à l’époque (1995) le jeu était assez révolutionnaire, voire innovant. Pour le joueur moderne les graphismes vont sembler désuets et complètement dépassés mais il faut se mettre dans l’ambiance !! Les décors sont fabuleux, les acteurs très crédibles et, point positif, un doublage de voix françaises a été fait. Je dirais que le seul point négatif est la fin du jeu. Sans dévoiler l’intrigue, les dernières scènes sont assez compliquées et s’il vous manque un objet vous êtes foutus.

Phantasmagoria, malgré toutes ces années, reste un jeu qui a marqué les esprits pour son inventivité et qui a glacé les sangs de pas mal de joueurs ! Petit chef d’œuvre du jeu d’aventure horrifique, je pense qu’on peut le considérer comme le pionnier du genre. A découvrir absolument bien qu’il ait fort vieilli aujourd’hui.

Ce test de Bahdede provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009