Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de Les Chevaliers de Baphomet 3 - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Les Chevaliers de Baphomet 3 Le manuscrit de Voynich
Développeur Revolution
Éditeur THQ
Distributeur THQ
Date 17 nov 2003
Genre Action / Mystère
Vue 3e personne 3D
Série Broken Sword
Compatibilité Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8
Plateforme(s) PC | PlayStation 2 | Xbox
Gameplay Clavier
Test par Makidoo
Avec ce troisième épisode de la saga "Broken Sword", Revolution Software effectue une véritable "révolution" avec un passage à la 3D, l’abandon du "point & clic" (avec une jouabilité entièrement au clavier, ou joystick), et le panachage aventure-action. "Fini le click and play, place à l’immersion totale", est-il écrit au dos du boîtier ...Et c’est bien dommage, aurais-je envie de dire, car le système de jeu traditionnel auquel nous avait habitué Revolution était tout à fait approprié à cet univers "Baphomet". Place donc à cette 3D tant prisée...

Bon le résultat n’est finalement pas si mauvais, les personnages ont un traitement un peu plus réaliste, l’ensemble des graphismes conserve une bonne cohérence et une certaine qualité esthétique (les lumières sont assez réussies, je dois dire), même si certains décors manquent un tant soit peu de richesse et de détails.

La cinématique d’introduction est d’ailleurs une véritable réussite, avec la toujours aussi belle musique de Barington Pheloung. C’est lorsque George s’attaque à la falaise que l’on se rend bien compte du changement, nous voilà presque dans un épisode de Tomb Raider, à l’exception faite que notre héros ne peut pas tomber.

Et c’est surtout lorsque nous somme amenés à pousser de nombreuses caisses (à croire qu’un fabricant de caisses avait un stock à écouler !), ou encore à pratiquer des phases d’infiltration, que le changement avec les 2 précédents épisodes est net. Mais cependant ces phases d’action dispatchées ça et là sont plutôt bien intégrées dans l’ensemble du jeu, même si cela reste au détriment des énigmes, finalement peu nombreuses.

Le scénario quant à lui renoue avec le premier épisode et son histoire de néo-templiers, et l’on aura le plaisir de retrouver encore une fois des personnages familiers au fil de l’intrigue, et de parcourir de nombreux pays, tels que le Congo, la France, l'Angleterre, l’Egypte ou encore la République Tchèque. On aura aussi l’ occasion de jouer alternativement avec George et Nico, comme dans le second épisode, et à plusieurs reprises, certaines actions devront être exécutées en un temps imparti, sous peine de mourir (en revanche, l’exécution de l’action sera répétée automatiquement, sans être obligé de sauvegarder et de relancer le jeu, ce qui est plutôt appréciable).

La jouabilité au clavier n’est pas des plus aisée, et il faut un certain temps avant de s’habituer aux différentes touches et aux actions qu’elles engendrent (les concepteurs ont malheureusement privilégié une interface de type console). Mais cependant la qualité générale du jeu est quand même très bonne : un scénario riche, l’humour inhérent à la série est toujours présent, les musiques sont belles et mettent le joueur directement dans l’ambiance, le doublage est une fois de plus parfait (l’accent de George, c’est LE plus de cette série !).

On pourra déplorer quelques bugs (bon, le pistolet invisible de Petra est une scène particulièrement risible !), mais c’est surtout la durée de vie qui demeure l’un des éléments négatifs du jeu, en effet, une fois accoutumé à l’interface et aux phases d’infiltration ou d’action, le joueur ne rencontrera que peu d’obstacles insurmontables pour arriver à la fin du jeu. La dernière scène d’ailleurs, "Saint" George terrassant le dragon ( !) vire carrément au fantastique et l’on s’en serait bien passé...

"Le manuscrit de Voynich" possède tout de même un certain charme, c’est un jeu réussi, mais on peut déplorer l’abandon du "point & clic" traditionnel qui laisse la part belle à l’action...Je ne suis pas persuadé que les fans des deux premiers épisodes attendaient un changement si radical en terme de jouabilité, et l’on peut penser qu’une interface classique aurait au contraire bonifié ce jeu...

Impression mitigée donc, quand arrive le générique de fin, avec tout de même le plaisir d’avoir retrouvé l’univers "Broken Sword", mais la sensation désagréable de ne pas en avoir retrouvé les vraies saveurs ! A trop vouloir brasser différents types de jeu, les concepteurs en sont arrivés à proposer un produit un peu trop "hybride" à mon goût, et finalement pas assez "jeu d’aventure"...

Ce test de Makidoo provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009