Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Charles Cecil et Revolution Software
par Thanatos  |  20.04.2004  |  Maître

Alors qu’il préparait ses études d’ingénieur, Charles Cecil, pour les financer, débuta l’écriture de scénarios de jeux d’aventure. En 1981, Artic Computing les publia et ils rencontrèrent un grand succès sur les machines de l’époque (Spectrum…).


Ayant fait ses preuves, le jeune ingénieur, tout juste sorti de l’université, devient directeur de Artic Computing et peu après, il se voit congratuler « Software Development manager ». En 1988, il est embauché par Activision. Cependant, il rêve de plus grand encore ; en 1990, avec Tony Warriner, David Sykes et Noirin Carmody, il fonde Revolution Software, à Hull, et en devient le directeur général. Aujourd’hui, le siège de Revolution se situe dans la vieille ville de York.


Deux ans après sa création, la société réalise Lure of the Temptress en 1992 (édité par Virgin Interactive Entertainment sur MS-DOS, Atari et Amiga). Le succès est immédiat et tous les magazines informatique de l’époque en font leur gros titre. Beneath a Steel Sky, en 1994, effectue la même performance et rafle littéralement toutes les récompenses (Golden Best Adventure, Best Dialogue, Editors Choice…)


Toutefois, Charles Cecil atteint l’apogée l’année 1996, avec la parution de Broken Sword – Circle of Blood (Les Chevaliers de Baphomet). Summun n’est qu’un euphémisme pour ce titre qui a englouti le monde du jeu d’aventure. Ses scores sont de 100%, 5/5, 10/10 dans la quasi-totalité des mensuels PC ; tout, tout est acclamé : musique, scénario, dialogues,graphismes… La réussite est phénoménale et le titre se vend à plus de 825 000 exemplaires. Le deuxième épisode, Broken Sword II – The Smoking Mirror (Les Boucliers de Quetzalcoatl) en 1997, connaît un succès bien moins médiatisé, mais aussi conséquent, et de nombreux prix lui sont attribué. Il se publiera à 750 000 exemplaires.


Et puis, Revolution Software rentre dans l’ombre, et ce pendant près de six ans. Toutefois, Charles Cecil participera à la réalisation de De Sang Froid durant cette période. En 2003, c’est le retour, avec la sortie de Broken Sword III – The Sleeping Dragon (Le Manuscrit de Voynich), troisième volet des aventures de George et Nico. Mais là, hélas, les fans ne sont pas satisfaits. Dans sa volonté de « révolutionner » son œuvre, Charles Cecil la transformera, et la prépondérance des phases d’action la ternira. Heureusement, le titre est tout de même réussi et son passage à la 3D le rend magnifique.


Aujourd’hui, alors que Charles Cecil continue de promouvoir le jeu d’aventure, la suite de Beneath a Steel Sky est annoncée…