December 14, 2018, Friday, 347

Aralbad

De Wiki des jeux d'aventure

Aralbad: la jetée

Station thermale russe, elle fut très réputée au milieu du 20ème siècle, et a accueilli toutes les personnalités du pays. Depuis la chute de l'URSS, la station s'est vidée et dégradée, elle accueille de rares visiteurs et est sujette à des averses salées très dangereuses pour la santé. C'est là que Kate Walker retrouve Helena Romanski, qui s'est retirée dans l'hôtel Kronsky. La ville d'Aralbad est l'endroit où se termine le premier épisode et où commence l'aventure de Kate en Sibérie. « En réalité, Aralbad n’est pas une localité entièrement fictive. Son nom évoque probablement la ville portuaire d’Aralsk, jadis située au bord de la mer d’Aral. Quant à cette dernière, elle est parfaitement réelle. Mais plutôt devrait-on dire qu’elle était réelle…

Aralbad: la gare

Cette mer intérieure d’Asie centrale était située sur le territoire de l’URSS jusqu’à l’effondrement de celle-ci en 1991. Aujourd’hui, elle se trouve à la frontière du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan. Cependant, le terme même de "mer" ne rend plus vraiment compte de la réalité, puisque la mer d’Aral a pratiquement cessé d’exister… Afin d’irriguer les terres sèches de l’Asie centrale (notamment pour la culture du coton), d’énormes quantités d’eau ont été ponctionnées depuis de nombreuses décennies sur les deux fleuves alimentant la mer d’Aral (l’Amou-Daria et le Syr-Daria). Leurs débits se sont donc effondrés et il n’est pas bien sorcier d’en imaginer les conséquences :

  1. Abaissement du niveau des eaux et fractionnement de la mer en deux bassins (la "Petite Mer" et la "Grande Mer"). D’anciennes villes portuaires comme Aralsk se trouvent désormais loin du rivage.
  2. Accroissement de la salinité dans les bassins restants (peu d’espèces végétales et animales y survivent).
  3. Effondrement de l’économie locale, en particulier la pêche.
  4. Assèchement d’anciens fonds marins dorénavant livrés aux vents. Les "vents de sel" dont il est question dans Syberia sont malheureusement bien réels et occasionnent de graves problèmes de santé parmi les populations riveraines en même temps qu’ils stérilisent les terres environnantes.
    Aralbad 4.JPG


Bref, un bel exemple de catastrophe écologique. En moins d’un siècle, l’action de l’homme a très gravement endommagé un vaste milieu et peut-être même irréversiblement : des mesures ont été prises et d’autres seront nécessaires mais il faudra sans doute attendre longtemps avant de savoir si l’on a réussi à sauver la mer d’Aral. » (Guidoflap)