Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Secret Files 2 Puritas Cordis
Développeur Fushion Sphere
Éditeur Animation Arts
Distributeur Deep Silver
Date 7 mai 2009
Genre Mystère / Aventure
Vue 3e personne 2.5 D
Série Secret Files
Compatibilité Windows 2000 / Windows XP / Vista
Plateforme(s) Android | DS | iPad | PC | Wii
Gameplay Point & Click
Test par Heimdall
Trois ans après Secret Files : Tunguska, la charmante Nina Kalenkov est de retour pour une nouvelle aventure. Pour oublier les événements du premier
épisode et sa rupture avec Max, le jeune collègue de son père, elle décide de partir en croisière. Malheureusement, ses vacances ne seront pas de tout repos. Entre accidents mortels, vols et tentatives de meurtre, la pauvre Nina ne
saura bientôt plus où donner de la tête. Sans compter ces histoires de fins du monde que tout le monde rabâche et cette secte, Puritas Cordis, qui fait la une de tous les journaux...

De son côté, Max Grüber, l'ex de Nina, se rend sur un site de fouille archéologique en Indonésie. Il y retrouve Sam, une ancienne camarade de classe, en fâcheuse posture. Les membres de Puritas Cordis ont fait fuir tous
les membres de son expédition, la laissant toute seule pour continuer les fouilles. Bientôt elle se fera enlever et Max partira à sa recherche...

Comme vous pouvez vous en douter, les deux histoires sont liées et se rejoindront tôt ou tard, mais il faudra longtemps avant que Nina et Max ne se retrouvent. Le joueur dirigera alternativement les deux personnages, ainsi que
Sam lors de courtes séquences, jusque là. Le scénario démarre assez laborieusement. Nina surtout mettra longtemps longtemps avant d'en comprendre les enjeux. Malgré tout, l'histoire se laisse suivre avec plaisir, les touches
d'humour et de second degré qui parsèment les dialogues aident beaucoup. L'aventure s'avérera un peu moins dépaysante que Tunguska puisque, en dehors de l'Indonésie et du bateau de croisière, elle se déroulera principalement en
France.

Si vous avez déjà joué à Secret Files : Tunguska, vous ne serez pas déboussolé par l'interface qui reste la même dans cet épisode : un clic droit pour obtenir une description de l'élément sélectionné, un clic gauche
pour agir ( prendre ou utiliser un objet, discuter avec quelqu'un...) ou se déplacer. Nouveauté bienvenue : Si la cible de l'action est éloignée, Nina et Max courront pour s'en approcher. Enfin, un double-clic sur une sortie permet
de se rendre directement à la zone suivante. Les allers-retours, inévitables dans les jeux d'aventure, en sont facilités.

Les objets ramassés partent rejoindre un inventaire directement accessible en bas de l'écran. Il se remplira rapidement, Nina et Max ayant la fâcheuse manie de ramasser un peu tout et n'importe quoi, fidèles à la fameuse devise : «
Ça peut toujours servir ». Les énigmes du jeu feront essentiellement appel à la bonne utilisation, ou combinaison, de ces objets. Si dans l'ensemble leur emploi est logique, on n'échappera pas à quelques bizarreries. Rien de très
insurmontable, cependant, pour les habitués de ce type de jeu. Vous serez amené à plusieurs reprises à diriger deux personnages en même temps, les objets ramassés par l'un devant être utilisés par l'autre pour progresser. Le
joueur aura également à résoudre quelques puzzles, peu nombreux et mieux intégrés à l'environnement que dans Tunguska.

Dans l'ensemble, Secret Files 2 est d'une difficulté modérée. Si toutefois vous êtes bloqué dans votre progression, plusieurs aides sont à votre disposition. Le Snoop Key, qui révèle les zones interactives de l'écran,
permet de s'assurer de n'avoir rien raté. Le journal peut également vous donner un indice pour résoudre la prochaine énigme. Ces aides peuvent être activées ou désactivées à tout moment de la partie. Il est conseillé de ne
les utiliser qu'en dernier recours, au risque de voir la durée de vie du jeu fondre comme neige au soleil. D'autant que Secret Files 2 est plus court que Tunguska. Comptez une dizaine d'heures pour le terminer, à condition de ne pas
abuser du système d'aide.

Graphiquement, le jeu est plutôt réussi. Les décors en 3D précalculée sont fins, très détaillés, et les gammes de couleurs sont choisies avec goût. Les ambiances lumineuses sont aussi très travaillées. Afin de rendre les décors
plus vivants, certains tableaux possèdent quelques éléments animés. La modélisation des personnages est correcte ; le travail est propre sans être exceptionnel. Par contre les animations sont plutôt raides et manquent encore
de variété, même si des efforts ont été faits depuis le premier épisode. Des cinématiques, nombreuses et de bonne facture, ponctuent agréablement les moments forts de l'intrigue.

L'ambiance sonore est assez pauvre, les développeurs ayant fait le choix de réserver les musiques, pourtant sympathiques, aux écrans d'options et aux cinématiques. Le doublage est correct dans l'ensemble, sauf (et c'est fort
regrettable) celui de Nina, qui surjoue tellement la peur et la colère que cela en devient désagréable par moment. C'est d'autant plus dommage que l'actrice qui interprète Nina avait fait un travail honorable sur l'épisode
précédent.

En conclusion, Secret Files 2 : Puritas Cordis est une suite qui devrait satisfaire ceux qui ont apprécié le premier épisode. Il mérite une place dans votre logithèque.


En détail
+ + Bien réalisé
- - Un peu court
- Manque de difficulté
Graphisme
16 /20
Les décors sont très beaux et les environnements variés.
Jouabilité
18 /20
On peut difficilement faire une interface plus simple et efficace. L'unique défaut du premier épisode est même corrigé : Nina et Max ont appris à courir !
Scénario
14 /20
L'histoire est longue à se mettre en place et se termine trop vite, mais elle reste agréable à suivre.
Son
12 /20
La musique brille par son absence durant les phases de jeu. Le doublage est assez bon, sauf celui de Nina, malheureusement.
Intérêt général
15 /20
Un petit jeu sympathique qui reprend la plupart des qualités et des défauts de Secret Files : Tunguska. Il est plus court que ce dernier.