Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Dracula 3 La Voie du Dragon
Développeur Kheops Studio
Éditeur Microids
Distributeur Anuman Interactive
Date 20 avr 2008
Genre Mystère / Horreur
Vue 1ère personne 3D
Série Dracula
Compatibilité Windows 2000 / Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8
Plateforme(s) iPad | iPhone | Mac | PC
Gameplay Point & Click
PC
16.8
excellent
Solution complète par Reardon
Utiliser le clic droit de la souris pour accéder au menu, aux objectifs, à l’inventaire, pour relire les dialogues et consulter les documents.Vatican septembre 1920.

Arno Moriani est délégué pour instruire une enquête en procès de canonisation d’une médecin roumain, Martha Calugarul.

Vladoviste

Se rendre à l’auberge, une grande bâtisse rouge avec un véhicule garé devant. Regarder le panier sur le comptoir, utiliser la sonnette. Parler à Ozana l’aubergiste. Janos Pekmester attend le prêtre au salon. Aller lui parler : c’est un assistant en histoire à l’Université d’Alba Iulia. Il invite Arno à le rejoindre le lendemain au château du Crépuscule. Consulter le livre que Janos a posé sur la table. Regarder les livres dans la bibliothèque et le tableau Bal en rouge et noir de Marcus Delenker à gauche.

Monter dans la chambre. Lire la lettre sur la table : c’est une biographie de Martha. Redescendre, décrocher le téléphone et tourner la manivelle : parler à Briganti.

Sortir et aller tout droit jusqu’au dispensaire (qui date de 1905). Tirer la chaîne de la cloche ; entrer à l’invitation de Maria Florescu. Lui parler. Aller essayer d’ouvrir la porte du jardin : le chien veille.

En sortant aller à gauche pour monter au cimetière. Pousser la grille et aller à droite pour parler au fossoyeur Iordan Mitiu, et obtenir le numéro de téléphone du curé. Faire demi-tour et regarder la tombe de Luciana Hartner près de laquelle pousse un églantier. Pivoter à gauche pour voir le tombeau de Martha éclairé et un jeune garçon, Ionel, assis à proximité. Lui parler. Regarder les inscriptions sur le monument de Martha et constater que la porte du caveau est fermée.

Redescendre à l’auberge pour appeler le père Gregoriu. Monter se coucher. Rêve : Luciana rejoint Ioan dans la chambre contiguë ; ouvrir la porte de communication ; Ioan enfonce un pieu dans le cœur de Luciana.

Au réveil, examiner l’armoire ; elle est trop lourde pour être déplacée. Dans le couloir, aller voir Ozana : un journaliste attend Arno au salon ; Ozana demande également à Arno d’entrer dans la chambre du meurtre. Examiner la porte, puis la tache sur le sol dans la ruelle du lit ; ramasser le crucifix et le fixer ; regarder le tableau de Bruegel. Descendre ; regarder la pierre accrochée près du téléphone ; aller au salon rencontrer Stephan Luca. Lire la lettre et les dossiers. Interroger Luca. Téléphoner à la police, puis à Brutar à Alba Iulia. Retourner parler à Luca : lire les lettres. Epuiser les dialogues. Téléphoner à Gregoriu, puis au cardinal Briganti au Vatican (absent).

En sortant se rendre à la gare pour y retrouver Luana la bohémienne. Eventuellement jouer aux dés et aux cartes.

Rejoindre Janos Pekmester au château. En passant regarder la stèle avec le drapeau roumain ; au carrefour, les impacts de balles sur l’arbre. Parler à Janos, essayer de pénétrer dans le château derrière lui, regarder le cadran solaire sur le sol et rapprocher les deux morceaux ; regarder les ossements.

Redescendre à l’auberge ; avec la sonnette appeler Ozana et épuiser le dialogue. Récupérer le dragon sur le mur (morceau manquant du cadran solaire). Rappeler le cardinal Briganti.

L’enquête d’Arno change de direction. Rejoindre Luca dans le salon : il mentionne la voie du dragon. Examiner le dossier. Parler à nouveau à Luca. En sortant de l’auberge, Ozana dit à Arno qu’il doit passer au dispensaire pour donner son sang.

Retourner au château et replacer le morceau de cadran solaire. Regarder les lettres BM gravées sur la pierre à gauche de Janos.

Se rendre au dispensaire. Parler avec Maria dans la cuisine.

Aller dans la salle de soin. Consulter les livres sur l’étagère. Prendre le matériel médical. Aller dans la cuisine ; prendre la marmite sur la cuisinière et la remplir d’eau. La remettre. Y placer le matériel. Ouvrir le four. Répondre au téléphone. Raccrocher. Il sonne à nouveau : c’est un appel de Von Krüger. Retourner achever de stériliser les instruments. Se laver les mains, récupérer les instruments stérilisés. Revenir vers la paillasse de la pièce de droite.

Placer les instruments stérilisés sur la paillasse. Aller se laver les mains. Retourner la coupelle sur le plateau et y verser du citrate avec la poire vert bouteille. Mettre l’aiguille sur l’embout et fixer le tuyau de gauche sur la seringue. Fixer l’embout de droite sur la seringue et plonger l’extrémité du tuyau dans la coupelle de citrate. Placer le garrot sur le bras. Déboucher l’alcool et imbiber le coton de la mallette de premiers soins. Placer le coton sur la veine, placer l’aiguille sur la veine, enfoncer l’aiguille, retirer le garrot, utiliser la seringue.

Quitter le plan rapproché, se rendre dans l’autre pièce, ouvrir le cadenas de l’armoire frigorifique en entrant le code 1905. Déposer le prélèvement 814 dans l’armoire, et la refermer.

Consulter les résultats d’analyse dans le dossier vert :

804 groupe O – 805 groupe A – 806 groupe A – 807 groupe A – 808 groupe O – 809 groupe A – 810 groupe O

Se laver les mains. Utiliser les tubes à essais sur les flacons 804 à 808 et les deux derniers sur les réactifs.

Sur la plaque d’opaline, placer à l’aide de la pipette une goutte de sang du flacon 804 dans chacune des coupelles et utiliser les réactifs (bleu à gauche et jaune à droite) : les précipités sont violet et crème. Vider la plaque dans l’évier et renouveler le test avec le tube 808. Les couleurs obtenues sont identiques : on peut en conclure qu’elles caractérisent le groupe O.

Effectuer le test avec les tubes 805, 806, 807. Les couleurs obtenues sont bleu à pois rouge et crème. Et caractérisent le groupe A.

Remplir maintenant les tubes à essai avec les échantillons 811, 812, 813 et 814.

Pour 811 (Ionel), les couleurs obtenues sont bleu à pois rouge et jaune à pois rouge (groupe B ou AB) ; pour 812 (Janos), violet et jaune à pois rouge ; pour 813 (Luca), violet et crème (groupe O) ; pour 814 (Arno), violet et jaune à pois rouge. Arno et Janos sont du même groupe sanguin (B ou AB). Les bons résultats sont B pour Arno et Janos et AB pour Ionel.

Retour dans la cuisine : Arno y retrouve Maria qui lui donne le Dracula, de Bram Stoker. Le feuilleter et regarder les passages soulignés (crucifix, ail, rose sauvage et cendre de montagne ; transpercez le cœur de ce non-mort avec un pieu ; hostie). Parler avec Maria (épuiser les dialogues).

Retourner au château parler à Janos (épuiser les dialogues : il mentionne Van Bergen et Irina Boczow). Descendre à l’auberge pour parler à Luca. Il donne le numéro de téléphone d’Irina. Aller appeler celle-ci. Dialogue automatique : elle invite Arno à se rendre à Budapest. Appeler le cardinal Briganti, puis Von Krüger (épuiser les dialogues).

En sortant parler avec Ozana. Se rendre à la gare et prendre le train.

Budapest



Devant la porte d’Irina faire demi-tour pour regarder le buste de Van Bergen sur lequel figure ses dates (1820 – 1913 : soit en chiffres romains MDCCCXX–MCMXIII). Frapper à la porte et entrer. Parler avec Irina. Le coffre s’ouvre lorsqu’on entre l’année de naissance de Van Bergen. Récupérer lettre et cylindre et les poser devant Irina. Lire la lettre de Stoker. Epuiser le dialogue avec Irina. Lire le livre rouge à son invitation (dont l’auteur est H.v.K.). Décrypter le livre à gauche : Apocalypse cryptique (sur le C de casusbelli, former la date perpendiculaire MCMXIV et à partir du premier S écrire Sarajevo ; seconde page : grande diagonale : germania, sur le I entrer la date verticale MCMXXXVI et sur le A final, malivictoria ; page suivante, date MCMXLV, à partir du H de la première colonne écrire Hiroshima, sur le C de la date écrire caelestisignis (le ciel s’embrase ?) et oblique parallèle AI, Imperium (+ colonne 8 orienssol) ; page 4 en haut à droite oblique, date MCMXX, vertical sur le M, Maria, 4ème colonne Janos, 7ème colonne Draco, oblique sur le A de draco, Martha et sur le A de Janos, Arno ; sur le s de Janos, Hans ; page 5, à partir du I de la première colonne Irina et première colonne Sacrificium ; page 6, 3ème colonne en partant de la droite, Gemella ; page 7, centrée verticale la date MMVIII, sur le premier I oblique Studio, quatrième colonne Kheops, …). Poursuivre le dialogue. Examiner le livre blanc et comparer les deux crucifixions. Dialogue automatique et retour d’Arno à Vladoviste.

Vladoviste

Retour à l’auberge. Au salon rejoindre Luca. Dialogue automatique. Poursuivre le dialogue : Luca mentionne sa médaille de Saint Dimitri. Rappeler von Krüger. Monter dans la chambre pour trouver la biographie de Vlad Tepes envoyée par le cardinal. La lire.

Rejoindre Janos au château. Epuiser les dialogues. Redescendre à l’auberge appeler le cardinal Briganti.

Deuxième nuit et rêve. Coup de feu dans la chambre de Luca.

Sur l’oreiller, prendre la pièce de monnaie ancienne et dans l’inventaire utiliser la loupe pour lire l’inscription. Dans le couloir, frapper à la porte de Luca. Descendre voir Ozana. Regarder puis prendre la cire posée sur le sol entre le balai et le seau. Remonter à la chambre et l’utiliser sur le bas de l’armoire. Déplacer celle-ci et ouvrir la porte de communication pour pénétrer dans la chambre de Luca après avoir tiré le verrou. Lire la presse sur la table basse, avancer vers le crucifix pour trouver Luca abattu dans la ruelle du lit. Prendre sa médaille de Dimitri et la regarder. Regarder le tableau, le lit et remettre le crucifix à l’endroit. Déverrouiller la porte et sortir dans le couloir. Entrer dans la chambre d’Arno pour remettre le verrou sur la porte de communication et descendre appeler l’inspecteur général Brutar.

Cinématique de transition.

Constater que les miroirs sont couverts. Descendre parler à Ozana. Prendre le crochet permettant d’ouvrir la trappe du grenier. Se rendre dans le salon pour interroger Janos. Aller à l’étage et ouvrir la trappe sur le plafond du palier. Regarder à droite la malle de Ioan Hartner, l’ouvrir et examiner son contenu (gravures, lettre et gramophone auquel manque l’aiguille). Ouvrir la boîte à gauche de la malle de Luca : elle contient un diable à ressort. Examiner la malle du journaliste. Insérer la médaille de Dimitri à gauche (et récupérer la chaînette). Cliquer pour la rabattre ce qui ouvre la serrure à code : lire l’inscription. Il s’agit alors de reconstituer le drapeau roumain (bleu, jaune, rouge). Outre les documents déjà connus, Arno trouve une hostie, une fiole d’eau bénite, une lettre de Martha avec au dos une photo (l’examiner).

Se rendre au dispensaire et parler à Maria. Regarder le ticket de chemin de fer et la carte annotée.

Turquie – Prisons troglodytes

Ouvrir le sac à dos pour y prendre des allumettes, une lampe, un chiffon, une corde et un couteau. Lire l’inscription sur la pierre à droite du sac. Avancer et accrocher la corde à la souche puis descendre. Lire les inscriptions sur les parois de la grotte  puis déplacer les blocs de pierre pour libérer un passage. Avancer. Dans la salle se tourner à droite. Sur le sol se trouve une tombe. Utiliser le couteau.

Cliquer sur la lumière bleue en laissant le doigt enfoncé et suivre le vecteur pour tracer un pentacle. Récupérer la clé (pierre luisante) dans le cercueil. Lire le texte des bas-reliefs. Placer la clé sur la porte de pierre au fond de la grotte et tracer un nouveau pentacle. La porte s’ouvre. Monter.

Retour au campement. Arno décide de faire du feu. Mettre le bois sec sur le foyer. Nettoyer la pierre avec le chiffon pour pouvoir gratter dessus une allumette. Il veut du papier. Retourner vers la souche pour constater que la corde a disparu. Revenir au foyer, utiliser la bible, puis le crucifix et une nouvelle allumette.

Troisième nuit et rêve.

Vladoviste

En arrivant à la gare, Arno est interpellé par Luana la bohémienne. Epuiser le dialogue. Se rendre au dispensaire. Parler avec Maria. Se rendre à l’auberge : Ozana ne souhaite pas qu’Arno prolonge son séjour. Monter dans la chambre ; en découvrant son courrier, Arno surprend une conversation d’Ozana au téléphone. Lire le courrier : lettre de menace et documents d’Irina Bocsow. Descendre téléphoner à Irina comme elle le demande dans sa lettre.

Sortir et rejoindre Ionel dans une des impasses du village (première à gauche en sortant de l’auberge). L’interroger. Faire quelques parties de palet avec lui (au moins trois pour pouvoir regarder ce que contient sa sacoche). Récupérer l’aiguille d’argent, regarder les autres objets (pierres, harmonica et lance-pierres).

Rejoindre la gare pour prendre le train.

Budapest

La porte d’Irina a été forcée. Entrer. Irina a été assassinée. Récupérer la seringue fichée dans son front. Examiner sa main gauche pour lire le message en lettres de sang : Arma sunt inde mala. Sur le bureau, prendre la bobine de fil et les punaises. Faire demi-tour pour regarder le coffre. Entrer la date de décès de Van Bergen : MCMXIII. Récupérer le cylindre. Entrer dans la seconde pièce (bibliothèque). Regarder le second coffre : cliquer pour lire une traduction du texte ; placer au centre (sur le point après le a de ‘inscripta’) une punaise ; y fixer le fil ; tirer celui-ci jusqu’au V de ‘veritatis’ et tracer un cercle pour obtenir les 5 lettres : VIRGO. Entrer le code pour découvrir un vase grec montrant le sacrifice d’Iphigénie. Avec la loupe lire l’inscription sur le bord supérieur.

Pour l’énigme de la bibliothèque reprendre le message laissé par Irina : Arma sunt inde mala. Soit 4 mots de 4 lettres.

Arma : Lire les phrases sur les alcôves en retenant la dernière lettre : Ad astra per asperA. Lire le frontispice au-dessus des étagères en retenant la dernière lettre : Incerta curatio certus doloR. Lire le nom de l’étagère en retenant la dernière lettre : GrumiuM. Regarder dans l’étagère la lettre A (emplacement vide). Faire de même pour les trois autres mots.

Felix … cognoscere causaS / Mirabile visU / AldebaraN / lettre T (inscriptions runiques) ;

Nil admirarI / Nomen est omeN / AlfarD / lettre E (gravure : funérailles de Patrocle, Iliade, 18) ;

Nil nimium… hoc nimiuM / Acta est fabulA / NibaL / lettre A (autre représentation sur un vase du sacrifice d’Iphigénie).

Quitter Budapest.

Vladoviste

Rentrer à l’auberge. Ozana indique à Arno que du courrier l’attend dans sa chambre. Arno commence à faire une allergie à l’ail. Monter et ouvrir la porte. Il y a une bombe derrière la porte. Tout mouvement entraîne son explosion. Placer une punaise aux deux extrémités du fil (une sur le chambranle, l’autre sur la porte) puis couper le fil avec le couteau. Entrer et récupérer la bombe. Regarder le paquet sur la table, l’ouvrir avec le couteau mais comme il contient de l’ail Arno ne peut pas en apprendre davantage pour le moment. Sortir de la chambre et aller demander des explications à Ozana. Récupérer la lettre de Janos sur le comptoir et la lire (Arno constate que le papier est troué et qu’il devrait l’examiner sur une table lumineuse).

Monter au grenier, placer l’aiguille argentée à la base du pavillon et écouter les deux cylindres : une chanson et les confessions de Van Bergen (concernant Ioan et Luciana Hartner sa jeune femme vampirisée).



Prendre le gramophone. Sortir et se rendre au dispensaire. Sonner mais personne ne répond. Entrer. En pénétrant dans la cuisine, la lumière s’éteint, les plombs ont sauté. Dans la cuisine, ramasser le châle ensanglanté de Maria. Sous l’évier prendre un entonnoir ; à côté du panier à bois, ramasser le marteau et le pieu ; dans les tiroirs ramasser le fil de cuivre. Regarder le magazine sur la table. Sortir dans le jardin et regarder le chien apeuré. Se diriger vers le fond du jardin et ramasser le bidon vide. Regarder à droite le soupirail. A gauche regarder le pigeonnier et à sa droite une maisonnette dont la porte est verrouillée. Faire demi-tour et entrer dans la grange. Arno a une vision fugace de Dracula. Examiner tous les cercueils : dans l’un d’eux se trouve Janos ; examiner les papiers dans sa vareuse et les poches de son pantalon pour récupérer des clés ou découvrir des objets et un code (Note Janos) ; dans un autre un homme saigné à blanc.

Descendre par la trappe. A gauche de la dynamo, placer le bidon vide sur la grille sous la cuve et le remplir d’essence en utilisant l’entonnoir. Faire demi-tour et ouvrir l’armoire à fusibles.

Fusibles pour le dispensaire (ne pas oublier d’abaisser la manette pour rétablir le courant ou de la remonter pour manipuler le tableau) :

     
X X  
     
A peine sont-ils placés que le téléphone sonne : c’est von Krüger qui demande des analyses.

Dans la maisonnette de Maria (clé dans la poche de Janos), prendre la pince à épiler, la boîte de papier vide et le bidon d’acide ; soulever le drap et remettre le tableau au mur. Examiner les tableaux et regarder à la loupe l’angle bas droit des cadres : Martyr de Saint-Sébastien A7, Funérailles de Patrocle B6, Martha et Maria (sur la table regarder le billet Evangile selon Saint Luc 10.42) et référence du cadre AD8, Gymnosophiste A4. Ouvrir les tiroirs de la commode ; dans celui du bas se trouve un coffret : entrer le code 4768 conformément à l’indice donné dans le document Martha – Lettres. Récupérer la clé de la concession 1415 sous le dossier.

En sortant, récupérer des graines dans la mangeoire du corbeau. Les placer dans la mangeoire devant le pigeonnier. Récupérer le fil capteur et le message de von Krüger sur la patte du pigeon.

Se rendre au labo. Renouveler la procédure pour faire une seconde prise de sang (stériliser le matériel médical : se rendre à la cuisine, remplir la marmite d’eau, y plonger les instruments, recharger le feu en bois, se laver les mains, récupérer les instruments stérilisés). Déposer le matériel sur la paillasse, remplir la coupelle de citrate, refaire les connections sur la seringue, désinfecter à l’alcool, placer le garrot, enfoncer la seringue, retirer le garrot, faire le prélèvement (flacon 815).

Se rendre dans l’autre pièce près de l’armoire frigorifique. Entrer le code 1042 (relevé sur le tableau).

Remettre de l’acide acétique dans la batterie sur le sol. Aller stériliser le fil capteur dans la cuisine. Revenir le placer sur la machine d’analyse -/+. Lire la procédure d’analyse sur la paillasse devant l’armoire frigorifique.

Se laver les mains ; avec les tubes à essai, prendre un échantillon de sang dans les flacons 810 à 815, et les replacer sur le présentoir. Prendre le tube 810 et le placer sur la machine d’analyse +/-. Descendre avec le levier à gauche et utiliser +. Placer le capteur sur le microscope. Regarder et utiliser en haut à droite le marqueur avec un seul point (il indique 100 : ce sera le premier pourcentage à relever). Utiliser le second marqueur avec 3 points (il n’y aura sur cette analyse aucun changement). Quitter le plan rapproché, et replacer le fil capteur sur la machine de gauche. Descendre avec le levier à gauche et utiliser -. Descendre avec le levier à gauche et utiliser +.

Replacer le fil capteur sur le microscope pour le regarder à nouveau. Le nombre de granulocytes marqués pour le flacon 810 est 6 (6%). Le nombre à noter est un calcul de pourcentage qu’on obtient en divisant 10000 par 6 et qui donne 1666.

Effectuer la même démarche avec les autres prélèvements.

N° échantillon Relevé 1 (%) Relevé 2 (%) calcul conclusion
815 81 7 1428 Anomalie inconnue
814 56 9 1111 Pas Anomalie Constatée
813 57 10 1000 Pas A C
812 89 7 1428 A inconnue
811 46 10 1000 Pas A C
810 100 6 1666/1500 A inconnue
809 7 24 416 notée



La porte du laboratoire se referme brutalement au moment où Arno décide de communiquer ses résultats à Krüger. Utiliser l’acide sur les gonds de la porte. Communication automatique.

Retourner à l’auberge. Dans la chambre mettre l’ail dans la boîte métallique et prendre connaissance de la lettre d’Irina. Entrer dans la chambre de Janos.

Sur la table relever la date sur le calendrier (Dienstag 14 September 1920 (mardi)). Prendre le briquet, lire la lettre de Vesnicie et la brochure de Thulé ainsi que la gravure représentant Siegfried. Ouvrir le tiroir avec le trousseau de clé et regarder le passeport et les documents. Sur la table, regarder la feuille de papier. Utiliser le crayon pour la noircir et faire apparaître le texte. Prendre le trousseau de clés et ouvrir le coffret en bois, recelant une machine à décrypter et une lettre dans une enveloppe. Prendre celle-ci et la placer sur la lettre noircie.

Il faut en revenir au code de Janos (Note Janos) :

La position du chiffre pour le codage du lendemain est donnée par son suivant. Si l’on considère le code 25134 affecté au dimanche (Sonntag), 2 devant 5 indique que lundi le 2 sera en position 5 ; 5 devant 1, soit lundi le 5 sera en première position ; 1 devant 3 soit le 1 sera en 3ème ; 3 devant 4 le 3 sera donc en 4ème ; le 4 sera en 2ème position (celle qui reste et également si les chiffres sont placés sur un cercle le 4 se trouvant devant le 2). Ce qui permet de reconstituer les deux séries manquantes :

Dimanche

2 5 1 3 4
Lundi 5 4 1 3 2
Mardi 4 3 1 5 2
Mercredi 3 5 4 2 1
Jeudi 2 4 1 5 3
Vendredi 4 3 5 2 1
Samedi 2 5 4 1 3


Remarquer que sur la machine à décrypter les rotors sont amovibles. Les positionner dans l’ordre de la date du jour (mardi : 43152 et entrer avec les mollettes cuivrées les lettres du mois soulignées SEPTE en en-tête sur la lettre passée au crayon) : taper alors les séries de 4 lettres de cette lettre pour obtenir :

1ère ligne : vladovistehansbe

2ème ligne : ckermayerheinric

3ème ligne : hvonkrug … : après ces deux premiers groupes, Arno donne la solution décryptée du rapport.

Sur la table, examiner l’enveloppe de la lettre trouvée dans le tiroir et en relever la date sur le cachet postal : 28 août (August). En partant du mardi 14 septembre, on obtient pour le 1 septembre un mercredi et pour le 28 août, un samedi. Appliquer alors la même démarche que précédemment : positionner les cassettes des rotors dans l’ordre samedi (25413) et entrer AUGUS avec les mollettes. Décrypter les deux premières lignes et la moitié de la troisième :

1ère ligne : Munchenvonheinri

2ème ligne : chvonkrugeranhan

3ème ligne : sbeckerm … : Arno donne la solution décryptée de la lettre.

Sortir de l’auberge pour partir en quête de Luana la bohémienne. Elle se trouve vers le chêne solitaire en montant au château. Mais elle refuse son aide pour le moment.

Redescendre au dispensaire et agencer ainsi les fusibles pour avoir de la lumière dans le labo photo :

O X O
O X O
O O O


Regarder la photo de Maria sur la table lumineuse. En la reposant, Arno renverse de l’acide dessus défigurant la jeune femme. Nettoyer ensuite la table en utilisant l’éponge mouillée. Puis placer dessus la lettre destinée à Janos prise sur le comptoir de l’auberge. Remarquer le petit carré après la signature. Remplir avec le bidon le flacon d’acide vide.

Dans un des bacs, mélanger acide acétique, sulfite de sodium et eau distillée : après l’avoir rincée, utiliser l’éponge qui devient violette après avoir été trempée dans le mélange sur la lettre, faire un plan rapproché, utiliser la pince à épiler sur le petit carré. Utiliser la pince à épiler sur l’agrandisseur ; allumer l’agrandisseur. Consulter le carnet sur l’étagère. Vider le bac utilisé. Préparer les trois bacs selon les notes du carnet (1. 12 secondes : hydroquinone, métol, sulfite de sodium, mélange alcalin, eau distillée – 2. 7 sec. : acide acétique, eau distillée - 3. 7 sec. : hyposulfite de sodium, potasse).

Passer en lumière rouge (au-dessus du plan de travail). Dans la boîte à gauche de l’évier préalablement ouverte, prendre du papier photo avec la grosse pince à droite des bacs ; placer la feuille sur l’agrandisseur : faire la photo : déplacer la feuille avec la pince en respectant scrupuleusement le temps indiqué pour chaque bain. Accrocher la photo sur le fil pour qu’elle sèche. Rétablir la lumière et examiner la photo (particulièrement les trois symboles).

Redescendre à la cave pour rétablir le courant dans le laboratoire.

Aller parler à Ionel : faire une partie de palet, puis lui échanger son lance-pierre contre le gramophone. Monter au cimetière ; utiliser la clé de la concession sur le caveau de Martha. Entrer : le sarcophage est vide ; lire l’inscription au mur, ramasser le crucifix et la bague et regarder la clé. Aller parler au fossoyeur. Epuiser le dialogue après qu’il ait abordé le sujet ‘Maria’ (ce qu’il fait lorsqu’Arno s’éloigne).

Redescendre parler à Ionel, (et refaire quelques parties). Aller à l’auberge parler avec Ozana. Monter au château et cueillir des baies de sorbier sur l’arbuste à droite du cadran solaire.

Aller retrouver Luana. Elle demande à Arno de se rendre près de la source. Regarder l’empreinte de coupe. Luana charge Arno de retrouver la coupe volée. Aller interroger le fossoyeur (regarder sa bêche et la récupérer en échange d’allumettes), Ionel, l’aubergiste. Remonter parler à Luana.

Elle exige alors :

Le sang d’une bataille livrée : châle ensanglanté ; la poussière d’un vampire tué : tombe de Luciana Hartner ouverte avec la pelle ; une baguette de coudrier : lance-pierres de Ionel ; l’anneau d’un meurtrier : bague ramassée dans le tombeau de Martha ; la fleur d’un rosier : églantier près de la tombe de Luciana (utiliser le couteau) ; les baies d’un sorbier : près du château.

Récupérer les éléments manquants et les porter à Luana.

Soir.

Prendre le courrier sur la table et descendre la poster dans la boîte sur le comptoir. Récupérer la baguette laissée par Luana. Remonter au carrefour du chêne solitaire : Luana n’est plus là ; examiner le tronc de l’arbre et ramasser les douilles sur le chemin. Prendre le chemin de la source en ayant sorti la baguette de l’inventaire. Suivre la direction qu’elle indique et utiliser la pelle. Utiliser l’aiguille argentée (si elle est encore dans l’inventaire) ou le couteau pour creuser autour de l’obus et de la coupe.

Retourner voir le fossoyeur pour lui emprunter une clé à mollette en échange de la lampe hors d’usage. Aller désamorcer l’obus. Récupérer la coupe et lire à l’intérieur l’indice : 3 stèles gravées donnent les 6 sur le cadran.

Lire la dalle permettant de franchir le ruisseau : Alexandre VIII ; la retourner : Mircéa XIII ; les deux stèles à gauche de la chapelle indiquent Vlad III et Vlad I.

Insérer les 2 douilles dans les emplacements vides du cadran puis la coupe dans son empreinte en creux. Presser les touches 1, 2, 3, 5, 8, 13 (considérer la série 1 _ 3 _ 8 13 et constater que l’addition simple de deux nombres consécutifs permet de retrouver les 2 manquants : 1+2, 2+3, 3+5. La porte de la chapelle pivote donnant accès aux tunnels des caves du château.

Pour entrer dans la grotte, allumer la torche à gauche avec le briquet. Avancer jusque dans la salle où se trouve un sarcophage de pierre. S’en approcher : des rats surgissent. Lire l’inscription sur le sarcophage et faire pivoter le masque pour ouvrir le couvercle : il contient des ossements de cheval. Essayer d’avancer mais Arno s’y refuse. Utiliser le bidon d’essence sur la rivière souterraine et le briquet. Arno se retrouve prisonnier du cercueil : utiliser la médaille ancienne pour dévisser le cercle de métal, rapprocher les tiges de métal et utiliser la clé à mollette sur l’écrou central (ou cliquer simplement).

Arno avance et tombe dans une oubliette. Chaque porte est marquée d’un nombre en chiffres romains. Franchir la première : 1597 (MDXCVII) – la seconde porte le nombre 987 (CMLXXXVII) ; à partir de là procéder par soustraction pour savoir quelle porte passer (suite de Fibonacci inversée) – 610 (DCX) – 377 (CCCLXXVII) – 233 (CCXXXIII) – 144 (CXLIV) – 89 (LXXXIX) – 55 (LV) – 34 (XXXIV) – 21 (XXI) – 13 (XIII) – 8 (VIII) – 5 – 3 – 2 – 1 – vide.

Arno se retrouve face à Janos. Epuiser le dialogue.

Sur la paroi mobile, 5 poussoirs avec des animaux fantastiques aux extrémités d’un pentacle : haut gauche anneau et dans le sens horaire, 1 tête, croco, 2 têtes, 4 têtes. Plusieurs combats permettent d’établir le semblant de hiérarchie suivant : 2 têtes plus fort que anneau ; anneau plus fort que 1 tête ; anneau plus fort que 4 têtes ; anneau plus fort que croco ; croco plus fort que 2 têtes ; 1 tête plus fort que 2 têtes.

Il faut pouvoir dégager la porte à gauche d’Arno et le petit placard contenant le mécanisme. Pour vaincre, ne jouer qu’anneau (poussoir haut gauche). Lorsque les pics de fer sont sortis, aller ouvrir le petit placard à gauche de la porte avec la clé à mollette. Utiliser le couteau sur le tendeur et récupérer le câble d’acier.

Continuer la partie : en utilisant ‘dragon anneau’ deux nouvelles fois la porte est débloquée.

Celle-ci franchie Arno se trouve devant deux énigmes : à gauche le parcours ‘larmes, sueur, sang’, à droite l’épreuve en relation avec les deux documents ‘Châtiments’.

Larmes, sueurs, sang : utiliser le gobelet à droite pour identifier les deux zones à relier. Faire pivoter les parois comme sur l’image ci-dessous :





Les coiffures : déplacer les clous pour que les têtes enclouées correspondent à celles des gravures. Comme il manque un clou le remplacer par la seringue.



Lorsque la porte s’est abattue, récupérer la seringue. Avancer et pousser le levier sur le sol. Une inscription apparaît alors sur le sol : Ne te retourne pas. Soulever cette trappe pour découvrir une grille. Différents motifs sont à reproduire : les cases noires étant indiquées en haut et à gauche, les bleues sur les deux autres côtés. Si Arno se retourne, le motif qui était à reproduire apparaît mais il changera le coup suivant.











Traverser et monter une fois pour surprendre une conversation entre deux esprits : l’une d’elle a fait tomber son bracelet dans le puits. Redescendre et utiliser le câble sur crochet. Descendre. Regarder la torche éteinte à l’entrée de la caverne. Remonter et aller emprunter le briquet de Janos. Il demande à boire et passe sa flasque. Aller la remplir de sang (indescriptible) et la lui reporter. Arno récupère le briquet. Redescendre au fond du puits avec le câble et allumer la torche : prendre le bracelet juste à gauche de l’articulation du poignet (l’endroit est difficile à trouver).

Sortir du puits. Placer le bracelet sur la margelle à côté du miroir. Cinématique. Cliquer sur les colonnes et les pierres qui obstruent l’accès à la cour suivante. Récupérer la plume qui tombe et le miroir sur la margelle. Entrer dans la grande cour (salle de bal).

Dans le sens horaire en partant de la plaque circulaire métallique (trois documents en appui), tracer sur le pilier correspondant aux pics des prisons turques, le symbole et placer l’objet lui correspondant :

Pic / pilier Symbole Objet posé
Offrande Sablier couché Sang (le flacon est déjà placé)
Dragon Trident Miroir
Mort Pi (amenta) Monnaie
Feu Echelle 4 barreaux Pas d’objet mais torche allumée dans gargouille supérieure
Châtiment Svastika Seringue
Renard Pentacle inversé Plume (un choucas y a fait son nid)
Sacrifice Croix inversée Chaînette


La plaque circulaire métallique s’ouvre. Descendre et avancer vers le tombeau. Sur le tombeau ouvert avec le masque mobile, utiliser eau bénite, hostie, croix, sorbier, églantier, pieu et marteau.

Ne pas répondre aux sollicitations de Krüger (aller lui parler mais ne pas ouvrir la trappe). Retourner vers le cercueil et y déposer l’ail. Cinématique. Epuiser le dialogue.

Aux 6 questions de Dracula, les réponses sont les suivantes :

1.        En plus de ce que vous dites, j’ai brûlé la croix et la bible … ;

2.        Oui j’ai épargné Janos, et je suis devant vous ;

3.        Oui, je la désire ;

4.        Lilith la révoltée ;

5.        Je ne vous crains pas puisque je suis venu jusqu’ici ;

6.        Comme Siegfried, j’étais résolu à tout faire pour atteindre mon but.

Regarder l’ultime cinématique : Londres 1942.

Notes

- Il n’est pas inintéressant de commettre quelques erreurs, les game over n’ayant rien d’irrévocables.

- L’Anthologie runique reste à décrypter …

- L’Apocalypse cryptique : ne figurent dans cette solution que quelques pistes …

Reardon, avril 2008