Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de Sam & Max - Saison 1 - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Sam & Max - Saison 1 Sauvent le monde
Développeur Telltale Games
Éditeur Jowood
Distributeur The Adventure Company
Date 28 sep 2007
Genre Humour
Vue 3e personne 3D
Série Sam & Max
Compatibilité Windows XP / Vista
Plateforme(s) PC | Wii | XBLA
Gameplay Point & Click
Test par Makidoo
"Nom d’un Bela Lugosi en collants de danse !!", c’est par une de ces nombreuses expressions délirantes de Sam (le chien), après un coup de fil du commissaire, que commence chaque épisode de Sam & Max : Saison 1.

Développé par Telltale Games, et reprenant la licence détenue auparavant par LucasArts (Sam & Max : Hit The Road, 1993), avec la collaboration de Steve Purcell (l’auteur de la bande dessinée originale), cette première saison de Sam & Max a tout d’abord été distribuée épisodiquement sur Internet. Ce boîtier regroupe donc ces 6 épisodes, et il a l’avantage de proposer une localisation entièrement française.

Sam & Max, deux policiers "freelance", un peu givrés (surtout Max, le lapin psychopathe hyperactif) auront donc 6 enquêtes à résoudre tout au long de cette aventure, liées par un fil conducteur…

Les graphismes sont en 3D, dans un style cartoon propre à la bande dessinée et à l’humour de la série, très réussis, colorés, même si parfois un peu vides à certains endroits. L’animation des personnages est plutôt réussie (il est d’ailleurs tordant de voir le lapin Max se balader dans tous les sens, et parfois de l’envoyer valser par une pichenette dont seul Sam a le secret !), ainsi que la synchronisation labiale. Notons que l’épisode 5 est un petit bijou en matière de graphismes 3D, les personnages sont sensés évoluer dans un monde parallèle de l’Internet, rappelant l’univers décalé du film Tron (1982).

Les doublages sont tout simplement parfaits, l’acteur original du premier épisode de 1993, Jean-Claude Donda, ayant rempilé pour celui-ci. Il double donc à la fois Sam & Max, seule la voix de Max peut parfois agacer, ayant parfois les intonations pénibles d’un Christian Clavier dans ses plus mauvais films… ! Mais les voix de tous les personnages sont absolument impeccables, rien à dire sur ce point. La musique "jazzy" colle elle aussi parfaitement à l’univers du jeu.

Le scénario (ou les scénarios, puisqu’il s’agit de 6 épisodes différents reliés par un fil conducteur et des personnages récurrents) est absolument délirant. Disons que le "pitch" général prend pour thème l’hypnose et le contrôle mental de la population à des fins peu louables. On retrouvera pêle-mêle dans cette aventure des ex-enfants stars d’une série télé des années 70, une présentatrice de talk-show, la Mafia des jouets, Abraham Lincoln, Internet et la Lune ! Plusieurs décors et personnages seront récurrents dans l’aventure, mais chaque histoire aura sa propre finalité et 2 des personnages régulièrement rencontrés (Bosco et Sybil) auront un rôle à chaque fois déterminant. Notons quelques passages de poursuite en voiture, mais qui restent très fun et d’un contrôle des plus simples (tout à la souris).

La difficulté du jeu monte progressivement, disons qu’elle commence sérieusement à se corser à partir de l’épisode 4. C’est également à partir de cet épisode que le scénario devient encore plus délirant et étoffé (les épisodes 4 et 5 sont chacun un petit bijou de non-sens, de surréalisme et d’humour). Disons que l’ensemble du jeu reste assez simple, mais toutefois certaines énigmes seront assez corsées et d’une difficulté variable. On aura une certaine variété : des déblocages par dialogue (très nombreux et certains absolument tordants, quelques répliques sont d’un humour ravageur, il n’est pas rare de rire franchement dans ce jeu !), mais la plupart des énigmes demanderont d’utiliser le bon objet au bon endroit (ou d’effectuer la bonne action au moment voulu). L’ensemble du jeu est réellement fun et très agréable, on prend un réel plaisir à se plonger et replonger dans l’aventure, d’autant plus que la durée de vie est vraiment excellente.

Le gameplay est des plus simples, tout se joue à la souris, et seul le clic gauche vous sera nécessaire, pas de quoi paniquer ! L’inventaire est directement accessible en bas à gauche de l’écran (symbolisé par un carton).

Les développeurs ne se sont pas gênés non plus pour bourrer leur jeu de références (Les films musicaux avec Esther Williams dans un passage absolument délirant de l’épisode 4, l’univers de l’informatique et du jeu vidéo dans l’épisode 5), ou de petites "piques" sur l’administration américaine ou encore sur la télévision et ses productions les plus abêtissantes.

Sam & Max : Saison 1 est un retour des plus réussis de ces 2 personnages vidéo-ludiques, surpassant haut la main son prédécesseur en terme d’humour et de scénario loufoque, c’est dire ! Telltale Games s’impose avec ce jeu comme un développeur majeur du jeu d’aventure cartoon déjanté, avec une réalisation exemplaire. Vivement la saison 2, car cette première saison est sans aucun doute un des incontournables du jeu d’aventure de l’année 2007 !

Ce test de Makidoo provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009