Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Agatha Christie 2 Le Crime De L'Orient Express
Développeur AWE Games
Éditeur The Adventure Company
Distributeur The Adventure Company
Date 8 déc 2006
Genre Enquêtes
Vue 3e personne 2.5 D
Série Agatha Christie
Compatibilité Windows 2000 / Windows XP
Plateforme(s) PC
Gameplay Point & Click
Solution complète par Reardon
New Paltz, New York 1924 et Istanbul, Turquie, 1934

Deux cinématiques d'introduction : la première montrant le siège d'une maison par la police et l'arrestation de deux hommes ; la seconde rapportant la mission confiée à Antoinette Marceau par son employeur M. Bouc.

Antoinette aperçoit Poirot et part à sa poursuite : elle l'appellera chaque fois qu'elle l'apercevra mais il se dérobe.
Deux hommes lui entravent le passage dont le chef Klaus : le hachoir dans la main gauche lui permet de passer ; plus loin ce sont deux hommes (Foscarelli et Hardman) qui se renvoient au visage la qualité de mosaïques comparées : revenir au carrefour et sur l'étal du marchand prendre un bol Iznik ; sur le premier étal devant les quais Antoinette trouve des tuiles Kütahya : remettre la tuile à Foscarelli ; plus loin encore, deux femmes (la princesse Dragomiroff et sa dame de compagnie Hildegarde Schmidt) demandent à Antoinette de rechercher pour elles l'ombrelle de la princesse : celle-ci se trouve derrière une chèvre. Dans un sac de jute, sur la charrette à gauche de Foscarelli et Hardman, prendre du blé et le porter à l'animal : récupérer l'ombrelle et la restituer à sa propriétaire qui part en quête d'un bracelet pour son arthrite.
Continuer et parler à la femme : il s'agit de Greta Ohlsson. Poursuivre pour assister à la fin d'un dialogue entre un américain Ratchett et son secrétaire Hector MacQueen à propos d'une statue. Entrer dans la gare de Sirkeci. Poirot écoute un couple : Mary Debenham et Arbuthnot.

Avancer vers Poirot. Dialogue automatique. Poirot n'a pas de compartiment attribué. Parler à Pierre Michel le contrôleur. Le compartiment 16 est occupé par Hardman. Parler à Michel puis à Poirot puis à nouveau à Michel : proposer de prendre le salon en laissant le compartiment d'Antoinette à Poirot.

Partie 1 : Les faits

Wagon restaurant : longue cinématique : Poirot et Antoinette observent les convives installés aux tables et en font une succincte présentation. Lorsqu'il quitte le compartiment, Poirot se voit proposer un marché par Ratchett qui prétend que sa vie est menacée. Il demande donc à Poirot de le protéger mais celui-ci refuse.

Arrêt à Belgrade. Le cuisinier au risque de rendre son tablier exige d'Antoinette qu'elle lui procure du bacon !
Sur le quai un homme arrive en courant et monte dans le train ; près de la fontaine, Arbuthnot et MacQueen sont en train de discuter ; à l'extérieur de la gare, une femme assise sur un banc se lève et s'en va. Avancer jusqu'au bout du quai pour parler avec Michel (épuiser le dialogue) et le machiniste. Regarder le chargement sur le chariot : les références sont en serbe. Aller parler à Michel : il lit le serbe. Le conduire au caisses et récupérer le bacon à droite.

Le train repart. Conversation avec Ohlsson qui se rend aux toilettes.
Se rendre au salon : derrière le comptoir, récupérer des verres, une pince à glaçons et dans le tiroir du ruban adhésif et des serviettes en papier.
Utiliser l'un des verres pour revenir écouter aux portes : Masterman et Foscarelli jouent aux cartes (compart. 1 et 2) ; MacQueen et le colonel parlent politique (compart. 3 et 4) ; Schmidt et Debenham : silence (compart. 5 et 6) ; Ratchett et Hector (compart. 10) ; Hubbard : silence (compart. 11) ; comtesse Andrenyi (en compagnie du comte Rudolph : paroles de réconfort (compart. 12) ; princesse Dragomiroff : Schmidt lui fait la lecture avant d'être congédiée (compart. 14) ; Arbuthnot : silence (compart. 15) ; Hardman : silence (compart. 16). Antoinette se fait surprendre par Michel. Le suivre jusque dans le fourgon à bagages. Retour dans la cabine et parler à Greta Ohlsson.

Cinématique : la voie est bloquée suite à un éboulement. Le contrôleur Michel rassure les passagers.

Antoinette et Ohlsson se retrouvent au chevet de Poirot blessé : il a une cheville foulée.
La nuit n'est pas calme : d'abord un cri : Antoinette aperçoit Michel et entend Ratchett. La sonnerie d'appel retentit : Hubbard se plaint à Michel : elle a vu un homme dans son compartiment. Antoinette entend un bruit sourd : elle trouve Michel assis dans le couloir et aperçoit une femme en kimono de l'autre côté mais les portes des toilettes et du salon sont fermées. Interroger Michel. La femme sortait d'un des compartiments du milieu, celui de Hubbard ou de Ratchett. Retour dans la cabine.

Le lendemain matin

Cinématique : conversations au petit déjeuner. Antoinette se rend dans le compartiment de Poirot. Interroger Constantine. Antoinette accepte de suppléer Poirot invalide.

Regarder le cadavre. La couverture est retirée. Plusieurs coups de couteaux et quelque chose dans la poche de son pyjama : une montre gousset arrêtée à une heure et quart. Sous l'oreiller, se trouve une arme, un pistolet calibre 32. Sur le sol au pied de la table de chevet ramasser un mouchoir orné de la lettre H. Regarder la table de chevet et récupérer les fausses dents de Ratchett, un verre à examiner pour y trouver un résidu de poudre blanche, une petite statuette, un mégot de cigare, une allumette plate, une allumette ronde et un morceau de papier brûlé illisible. Fouiller les valises : récupérer une bouteille de somnifère. Regarder par la fenêtre : des empreintes de pas et regarder la manivelle d'ouverture de la fenêtre. Interroger Constantine : nombre de coups portés, blessures infligées par un gaucher, coups portés après la mort, possibilité de plusieurs agresseurs. En se tournant vers la porte, regarder la veste suspendue et prendre une boîte d'allumettes (rondes).
Récupérer également le chapeau et l'examiner : il porte une marque Apo. 13-18. Ramasser le cure-pipe devant la porte et laisser Constantine surveiller la scène du crime.
Se rendre chez Poirot pour faire un compte-rendu.

Les bagages

Dans le wagon restaurant, récupérer sur la desserte au fond une lampe à huile.
Revenir dans le train de Calais :

- cabine Schmidt-Debenham : fouiller les bagages : un mouchoir (Mary) et une boîte en bois avec des recettes classées (Schmidt) ;
- par le cabinet de toilettes commun entrer dans le compartiment Marceau-Ohlsson : la valise de Greta est fermée ; à gauche de la fenêtre, récupérer le cadre à chapeau en treillis d'Ohlsson.
- dans le compartiment Hubbard : ramasser un bouton d'uniforme devant la porte de communication. Récupérer une lettre dans la valise.
- dans le compartiment Dragomiroff, récupérer un second treillis à chapeau. Fouiller les bagages pour trouver une boîte à énigmes : pour l'ouvrir face A (avant) : haut tirer, bas pousser ; face B (latérale) lever ; remettre les plaques de la face A ; face B lever ; face A : haut poussé, bas tiré ; cliquer à nouveau sur cette face : bas ; face C (dessus) haut tirer : récupérer un médaillon contenant la photo d'une fillette.
- entrer chez Arbuthnot par la porte de communication : fouiller la valise pour trouver un rouleau de cure-pipe : c'est le seul fumeur de pipe.
- dans la cabine de Hardman, dans la valise prendre une matraque et dans la mallette, un ruban de machine à écrire.

Retour chez Poirot et prendre sur sa tablette ses pinces à moustaches.
Dans l'inventaire, associer pinces et papier, combiner l'ensemble avec les deux cadres à chapeau. Combiner la lampe à huile avec les allumettes. Parler à Poirot. Placer le porte-papier sur la table, puis la lampe : Cinématique Little Daisy Armstrong. Ratchett était Cassetti le kidnappeur.

Partie 2 : La preuve

Réparer le chauffage. Emprunter une clé du fourgon à bagages à Michel. Toutes les portes vers l'extérieur étant bouclées, reste à passer par une fenêtre : se rendre dans le compartiment de Ratchett. Regarder par la fenêtre. Hardman est dehors. Antoinette le suit. Elle parle à Matteo à l'intérieur. La porte de communication est ouverte. Sortir et longer le train jusqu'à la locomotive. Monter pour parler au machiniste : Antoinette lui donne le dentier, puis la matraque en échange du marteau. Prendre également du charbon.
Revenir vers le fourgon de queue et prendre le chemin, le suivre mais la neige est trop profonde pour traverser sans raquettes. Revenir vers le train. Fouiller les compartiments du train Athènes-Paris pour trouver dans la cabine 16 une radio sabotée, des passeports (cabine 15, 13, 10, 9 dans la valise, 3-4), un livre de morse (cabine 15), des raquettes brisées cachées sous la banquette (cabine 14), une annonce dans la valise de Constantine (cabine 13: lire également étiquette manteau), une lettre à reconstituer au pied de la tablette du compartiment 12 ; récupérer des pinces dans le meuble du cabinet de toilettes de Klaus ; des gants (machiniste) ; le compartiment de Michel (11) est inaccessible.

Ressortir et rentrer dans le train de Calais par la fenêtre de Ratchett.
Se rendre au fourgon à bagages : ouvrir la porte avec la clé, avancer vers la grosse caisse avec une étiquette, la regarder (chaque fois que l'on entend Poirot déclarer " très intéressant ", il y aura des empreintes à relever), utiliser le marteau (récupération des clous), l'ouvrir et prendre les raquettes attachées : dans l'inventaire, utiliser la pince pour les séparer (récupération du fil de cuivre).
Retourner sur le chemin : avancer. Deux directions : en haut ou tout droit. Enfiler les raquettes. Aller tout droit : Utiliser le pistolet pour effrayer le loup. Avancer et récupérer sur le tronc un bec en métal. Revenir sur ses pas et prendre le chemin qui monte. Deux directions : à gauche ou en haut. A gauche, Antoinette arrive à une nouvelle bifurcation : à gauche ou à droite : à gauche récupérer un second bec en métal. Revenir et aller à droite deux fois : chasser à nouveau le loup. Avancer : aller tout droit au bord du précipice et fouiller la neige pour trouver un couteau (cinématique) ; repartir sur la droite pour trouver une hutte. Utiliser le marteau sur un des barreaux pour le récupérer et l'utiliser sur le cadenas (barreau et cadenas entrent dans l'inventaire). Entrer : regarder l'uniforme et récupérer un deuxième passe-partout. Sur la chaise, prendre le stylet. Utiliser la pince sur le tuyau. Sortir, remettre les raquettes. Revenir vers l'Orient Express.
Mettre le morceau de tuyau sous le tender derrière la locomotive. Le chauffage est rétabli.

Les interrogatoires et les passeports

Antoinette en principe n'a pas à remonter par la fenêtre pour se retrouver dans la voiture Calais. Demander à Michel la clé du train Athènes-Paris. L'utiliser. Retourner parler avec Matteo.
Entrer chez Michel. Hardman est là : il donne la clé qu'il vient de dérober. Fouiller les valises pour récupérer le passeport et une photo. Interrogatoire de Hardman.
En sortant entrer dans la cabine de Lucien pour récupérer son passeport.
Se rendre dans le compartiment de Hardman et prendre sur et sous la table les documents qui s'y trouvent.
Se rendre dans le compartiment d'Arbuthnot : l'interroger. Récupérer son passeport.
Se rendre dans le compartiment de la Princesse et prendre passeport et bracelet : elle survient : l'interroger.
Se rendre dans le compartiment de Caroline Hubbard : récupérer son passeport et l'interroger.
Se rendre dans le compartiment d'Ohlsson : prendre la Bible sur la tablette, la regarder, lire l'extrait dans le journal d'Antoinette ; interroger Greta et récupérer son passeport. Après l'avoir interrogée, fouiller sa valise pour y trouver une carte postale de Coney Island où il est fait mention d'Helena.
Se rendre dans le compartiment de la gouvernante Schmidt : prendre le passeport sur la tablette (celui de Mary) et l'interroger ; récupérer également son passeport.
Se rendre dans le compartiment d'Hector MacQueen : prendre les documents dans la sacoche : l'interroger et récupérer son passeport.
Se rendre dans le compartiment de Masterman, le valet de chambre de Ratchett : récupérer son passeport et l'interroger. Fouiller les valises de Masterman (livre estampillé) et de Foscarelli (permis de conduire délivré à New York en 1923).
Interroger Foscarelli au salon (récupérer son passeport).
Interroger Lucien au bar et récupérer le bac à glaçons et le grand bol à punch sur le comptoir.
Interroger le Comte et la Comtesse ainsi que Mary Debenham.

Les empreintes des protagonistes

Sur la desserte du restaurant, prendre les menus pour les empreintes et le couteau à beurre.
Ouvrir la porte de la cuisine et parler à Klaus le cuisinier.
Dans le fourgon à bagages, utiliser les becs en métal sur les tonnelets puis les verres pour les remplir de vinaigre et d'huile d'olives. Les porter à Klaus. Profiter de son absence pour entrer dans la cuisine : prendre le hachoir, dans le frigo une carafe de jus d'orange, le bol rempli de pâte à gâteau sur le réchaud et dans le tiroir un compte gouttes. Dans l'inventaire, utiliser le marteau et le morceau de charbon pour réduire celui-ci en poudre. Mettre la poudre de charbon dans le compte-gouttes.

Les empreintes dans l'Orient Express

Se rendre dans le fourgon à bagages pour relever les empreintes digitales du chef Klaus. Dans le salon, prendre celles de Debenham, du comte et de son épouse, celles de Hubbard ; au bar celles de Lucien ; au salon, celles de Foscarelli et celles du colonel Arbuthnot ; dans la voiture Calais, celles de Masterman, de MacQueen, de Schmidt, d'Ohlsson et de la Princesse. Interroger le contrôleur Michel ; retrouver Hardman dans le compartiment de Michel et récupérer ses empreintes ; entrer chez Constantine pour obtenir les siennes ; puis dans le couloir celles de Matteo.
Revenir dans la cabine de Ratchett, sortir par la fenêtre, regarder les traces de pas sous la fenêtre : utiliser la pâte sur l'empreinte de pied, la ramasser avec la pince à sucre et la mettre dans le bac à glaçons. Se rendre vers l'avant du train pour obtenir les empreintes digitales du mécanicien et du machiniste.

Les concordances

Dans l'inventaire, utiliser le compte-gouttes avec les raquettes brisées pour les saupoudrer, puis dessus le ruban adhésif pour les relever : elles concordent avec celles d'Arbuthnot ; faire de même avec le stylet ( pas de concordance), le cadenas (empreintes de Matteo) et le verre épais (empreintes de Masterman).
Remonter dans le train par la fenêtre de Ratchett. Regarder la manivelle de la fenêtre : utiliser le compte-gouttes et le ruban (empreintes de Foscarelli) ; passer par la porte de communication et regarder la poignée de la porte de communication du côté Hubbard (empreintes de Greta Ohlsson).
Se rendre dans la cabine 7-8 du wagon Athènes-Paris : avancer et regarder à gauche les barres verticales servant à se retenir : relever l'empreinte et l'identifier comme appartenant à Arbuthnot ; sur la tablette, procéder de même avec le vase de fleurs : les empreintes relevées sont celles de Mary Debenham.
Se rendre au wagon à bagages. Regarder la grosse caisse entre les fenêtres et procéder de même pour y relever les empreintes de Foscarelli, la caisse avec une étiquette (empreintes de Foscarelli à nouveau). Aller au fond du wagon jusqu'au compartiment sécurisé. Regarder la poignée et y relever les empreintes de Michel. Entrer dans la pièce avec la petite clé : là se trouve un coffre-fort et une caisse : utiliser le barreau sur celle-ci pour trouver une cachette : récupérer un uniforme de responsables et des livres : relever les empreintes mais ne correspondent à personne. Regarder la fermeture métallique de la caisse et y trouver les empreintes de MacQueen.
Ouvrir le coffre grâce au chiffre de la bête relevé dans la page de la Bible se trouvant dans le journal d'Antoinette : 666 soit 6 à droite, aller chercher le 6 à gauche en faisant quasiment un tour et reprendre dans l'autre sens jusqu'à la graduation 6. Dans le coffre se trouve la lettre de confession de Ratchett.
Revenir à la voiture pour Calais. Dans le compartiment Masterman-Foscarelli, ouvrir le placard à chaussures à gauche de la porte : comparer l'empreinte relevée à l'extérieur avec les chaussures de Foscarelli : cela convient à Poirot.

Se rendre dans la cabine 16 du wagon Athènes-Paris : s'approcher de la radio. Dans l'inventaire, couper le fil de cuivre avec le hachoir ; tordre le couteau à beurre avec la pince, puis le combiner avec clous et marteau pour obtenir une touche artisanale de télégraphe ; tordre également le bracelet en cuivre avec le marteau ; sur la tablette poser le bol à punch et y verser le jus d'orange ; y placer la statuette ; poser la touche de télégraphe sur la tablette et utiliser les morceaux de fil de cuivre ; placer le crochet (bracelet tordu) sur le bocal : la radio est en état de fonctionner. Appuyer sur l'un des boutons puis l'éteindre.
Toutes les tâches assignées par Poirot et figurant dans le journal d'Antoinette sont barrées. Se rendre auprès d'Hercule Poirot pour lui faire un compte-rendu de l'enquête..

Partie 3 : Hercule Poirot prend du recul

Dans le salon, interroger MacQueen et le colonel ; puis Foscarelli, Hubbard, Hardman. Dans le restaurant, Constantine, Masterman, le comte et surtout la comtesse ; puis la Princesse, Schmidt et Ohlsson.
Revenir dans le fourgon Calais et récupérer le kimono rouge dans la valise d'Antoinette. Aller chez Poirot pour lui faire un compte-rendu. Epuiser les sujets. Récupérer la lettre de Barnaby dans sa valise.
Antoinette se rend dans la cabine 16 pour utiliser la radio et voit passer quelqu'un : sortir. Antoinette est enlevée et enfermée dans la cabane de berger. Récupérer sous le lit l'ombrelle. Ouvrir la fenêtre, regarder : utiliser l'ombrelle sur le cadenas. Sortir ; cliquer sur la caisse sous la fenêtre pour récupérer l'inventaire. Chausser les raquettes et revenir dans le brouillard.
Se rendre dans la cabine 16 pour contacter Barnaby par radio et lui transmettre les questions.

Cinématique.
Retour au salon : parler à Mary Debenham. Aller constater que la porte du wagon de sécurité est fermée. Retourner utiliser la radio pour obtenir les réponses. Retourner au salon pour interroger Constantine et la comtesse. Retourner utiliser la radio pour obtenir les dernières réponses.
Se rendre dans la cabine de Poirot pour la conclusion. Cinématique : Poirot est transporté dans le salon. Il met Antoinette à contribution.
- lettres de menaces
- Cyrus Hardman
- Matteo et le Dr Constantine
- Par la porte du restaurant grâce à Pierre Michel
- Uniforme de responsable
- Masterman a confirmé le dosage du somnifère
- Stylet
- Lettre déchirée
- Dans un compartiment vide
- Peu avant 0h37
- En Amérique
- La comtesse, le colonel, Mary, la princesse, Foscarelli, MacQueen, Masterman, Ohlsson, Schmidt, personne parmi eux pour le comte, Michel, Hardman, Hubbard
- Arbuthnot
- Tous ces indices pointent vers la première solution
- Quand il a dit que la neige brillait
- Monsieur Ferrier
- Couteau à viande
- Cure-pipe
- Mouchoir
- Cadenas brisé
- Kimono rouge
- Le machiniste
- Le second uniforme

Cinématique finale après le choix d'Antoinette.