Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de Martin Mystère - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Martin Mystère Opération Dorian Gray
Développeur GMX Media
Éditeur Artematica
Distributeur Nobilis
Date 26 août 2005
Genre Mystère
Vue 3e personne 3D
Série
Compatibilité Me / Windows 2000 / Windows XP
Plateforme(s) PC
Gameplay Point & Click
Test par Makidoo
Martin Mystere est avant tout un personnage de bande-dessinées italien, de l’auteur Alfredo Castelli. A la manière de célèbres personnages de BD, celui-ci a un métier (il est archéologue), mais ne peut s’empêcher de mener lui-même les enquêtes sur des faits étranges.

Vous allez donc incarner ce héros pour cette aventure en point & click à la troisième personne, intégrant des personnages modélisés en 3D dans des décors en 2D.

Votre ami le commissaire Travis vous appelle pour vous prévenir qu’un de vos collègues du M.I.T (Institut de Technologie du Massachussetts), le professeur Eulemberg, vient de se faire assassiner dans sa propre villa, sans mobile apparent (aucun vol n’a été constaté). Mais vous ne partirez pas sur le champ, le premier vrai souci de cette aventure va être de sortir de votre appartement ! On peut peut-être considérer cela comme un tutorial pour le joueur novice, mais il est vrai que ça permet de se familiariser rapidement avec le gameplay (il est cependant des plus simples, votre curseur change de forme en fonction des actions possibles : une loupe pour regarder, une main pour prendre, un phylactère pour parler), et avec l’utilisation de votre inventaire (qui peut rapidement se voir encombrer d’un tas d’objets, parfois inutiles), ainsi que de votre téléphone portable.

Les graphismes du jeu sont inégaux, les décors en 2D sont franchement très soignés et détaillés, avec une mise en couleur riche qui lui donne cet aspect BD, malheureusement les personnages sont assez mal modélisés, et leur déplacement souvent ridicule (l’animation laisse à désirer...). On peut cependant apprécier le traitement graphique de la séquence de dialogues entre Martin et Travis chez le professeur Eulemberg, qui reprend un découpage case par case, à la manière d’une bande dessinée (principe repris pour les gros plans sur des objets). La musique est assez réussie, chaque lieu possédant son propre thème, mais là encore, elle finit rapidement par lasser (la boucle de chaque thème est assez courte, et donc répétitive).

Le problème principal reste celui de l’immersion dans le jeu, que l’on aurait souhaité plus importante, par le biais de cinématiques ou de mouvements de caméra pendant certaines scènes clé, par exemple. En effet, les différents chapitres sont signifiés par de minuscules cinématiques assez pauvres et très très courtes, et on se retrouve parfois à admirer un plan fixe ridicule des personnages pour une séquence de dialogues assez conséquente (je pense notamment à celle entre Alexander et Martin dans le temple aztèque au Mexique, ou encore celle avec Jenna dans le labo), pourquoi ne pas avoir intégré quelques cinématiques, ou au moins des zooms sur les personnages en train de parler ? Cela appauvrit considérablement l’aspect du jeu, et l’immersion du joueur dans l’histoire.

Autre défaut, celui des sous-titres. Le jeu est en version anglaise sous-titrée en français. Or la traduction est très approximative (et parfois littérale, ce qui peut porter à confusion), même chose pour la description de certains objets (le tapis dans le bureau du professeur Eulemberg est signifié par l’appellation "téléphone"... !). Ceci n’est qu’un détail, cependant une traduction de qualité n’aurait pas été superflue...Même chose pour le doublage anglais, l’action se passe la moitié du temps à New York, la majorité des protagonistes sont américains, mais ils ont tous un accent "british" à couper au couteau (Martin le premier) ! On notera aussi un effort pour donner une pointe d’humour dans les répliques de Martin lorsqu’il observe des objets, malheureusement encore une fois entachée par une piètre traduction.

En ce qui concerne la difficulté, même si elle est toujours subjective, on peut dire qu’elle n’est tout de même pas très élevée. Pas de puzzles de logiques ici, mais c’est surtout de l’observation pour trouver le bon objet ou la bonne association qui vous sera demandée, lors des 8 chapitres de ce jeu. On pense à des jeux comme Broken sword 1, ou plus récemment à The Black Mirror, dans la résolution des énigmes.

Le scénario quant à lui est plutôt original (on ira flirter du côté de Dorian Gray d’Oscar Wilde pour le thème principal, vous aurez d’ailleurs la possibilité de jouer le personnage de Diana, la compagne de Martin, à un moment de l’aventure), mais il est malheureusement pénalisé par une réalisation d’ensemble assez pauvre. Cependant, vous ne visiterez pas non plus un nombre incalculable de lieux, Martin ira au Mexique en dehors de New York, et c’est tout pour le dépaysement.

Martin Mystere demeure un point & click agréable à jouer, avec un scénario intéressant, malheureusement une réalisation plutôt bâclée et une mauvaise traduction d’ensemble le pénalisent fortement, et surtout empêchent une bonne immersion dans l’aventure. L’ensemble du jeu demeure néanmoins sympathique, avec une prise en main agréable et rapide, des décors soignés, mais on peut légitimement se sentir un peu frustré une fois le jeu terminé. Une meilleure réalisation, l’ajout de cinématiques et un rythme un peu plus soutenu auraient pu en faire un excellent jeu, souhaitons que tout cela soit corrigé pour une suite potentielle.

Ce test de Makidoo provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009