Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de Blade Runner - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Blade Runner
Développeur Westwood Studios
Éditeur Virgin
Distributeur Virgin
Date 3 nov 1997
Genre SCI-FI / Enquêtes
Vue 3e personne 3D
Série
Compatibilité Windows 95 / Windows 98 / NT / Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8 / Windows 10
Plateforme(s) PC
Gameplay Point & Click
PC
16.8
excellent
Test par Makidoo
Le jeu Blade Runner est une adaptation du film de Ridley Scott ("Blade Runner", 1982), lui-même étant une adaptation du livre de Philip K. Dick ("Do Androids Dream of Electric Sheep ?", 1968).

En effet, les décors, la musique et l’ambiance de ce jeu vous replongent immédiatement dans le chef-d’œuvre de Ridley Scott, film de science-fiction à l’atmosphère très sombre et envoûtante.

Nous sommes donc à Los Angeles en 2019, dans la peau de Ray McCoy, agent de police de l’unité "Blade Runner", unité chargée d’éradiquer les Réplicants de la planète, jugés dorénavant trop dangereux.

C’est par une cinématique bluffante que s’ouvre le jeu, en effet la modélisation des personnages en 3D est parfaite, et les mouvements sont d’une grande fluidité, et on se dit que ce jeu datant de 1997 n’a rien à envier aux productions actuelles. Mais en revanche une fois l’action commencée, on s’aperçoit que les personnages sont assez mal modélisés et mal intégrés dans les décors. Mais l’atmosphère est tout de même bien restituée, et on fait assez rapidement abstraction de cela.

Les actions que l’on va entreprendre auront des répercussions en temps réel dans le jeu, ce qui permet d’avoir six fins différentes. Donc vous ne vivrez pas forcément la même aventure en fonction de vos choix. Cette non-linéarité est un parti pris assez intéressant, mais cela sous-entend que vous serez prêt à faire le jeu plusieurs fois (ou pas, c’est selon !). Le scénario est d’une grande qualité, riche et passionnant, on a rapidement envie de savoir ce qui se trame réellement derrière ce massacre d’animaux, et quels rôles jouent réellement les protagonistes de l’histoire (dont vous-même...)

On reconnaît ça et là les décors du film ( les publicités géantes sur les murs de la ville, les bureaux de la Tyrell Corporation, l’appartement de Sébastien, etc...), et on aura également plaisir à utiliser des éléments clés du film : l’immersion et les agrandissements dans les clichés que l’on récupère (élément très important pour trouver des indices essentiels au bon déroulement de votre enquête), ou encore le test de Voight – Kampff pour déceler un Réplicant. Notons que les zooms dans les photos sont magistralement exploités dans ce jeu, et leur résolution est impeccable.

Vous croiserez de nombreux personnages lors de votre aventure, et vous rencontrerez régulièrement des phases d’action (course ou tir sur des personnages), les sauvegardes régulières ne seront donc pas superflues ! C’est là où réside selon moi la faiblesse du jeu, ces phases d’action sont parfois un peu pénibles, ou certaines frisent même le ridicule (on peut croiser des sortes de zombies grotesques dans les égouts, ou encore des rats mutants, on se croirait presque dans un chapitre de "Resident Evil" ou autre jeu de la sorte...).

En ce qui concerne la jouabilité, elle est des plus simples, tout se joue à la souris. Votre inventaire est assez conséquent, puisque vous avez la possibilité de voir vos objets, ou encore les photos de suspects, et les éléments clés de votre enquête s’affichent petit à petit (vous pouvez même réécouter des éléments de dialogues ou autres messages téléphoniques). C’est finalement l’interaction avec les objets qui est négligée dans le jeu, puisque vous ne pouvez pas les utiliser comme bon vous semble, votre personnage s’en charge lui-même.

L’ensemble du jeu est donc de bonne qualité, même si le graphisme des personnages semble un peu daté (en revanche toutes les cinématiques sont superbes), les dialogues et le doublage sont parfaits, l’atmosphère du film remarquablement restituée (décors et musique), mais certains éléments d’action sont à mon sens un peu superflus, et la durée de vie, selon vos choix plus ou moins longue. La difficulté n’est pas non plus énorme, il ne faut pas hésiter à retourner sur certains lieux, et parler à tous les personnages que l’on croise.

Blade Runner est donc un bon jeu d’aventure, mais le graphisme désuet des personnages (surtout le garagiste sur sa chaise roulante, franchement très raté !) et la part belle faite à l’action dans certaines séquences nuisent selon moi à en faire un chef-d’œuvre du jeu de science-fiction.
A jouer tout de même pour se faire sa propre idée.


Ce test de Makidoo provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009