Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de L'Amazone Queen - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
L'Amazone Queen Flight of the Amazon Queen
Développeur Interactive Binary Illusions
Éditeur Renegade Software
Distributeur Renegade Software
Date 25 oct 1995
Genre Humour / Mystère
Vue 3e personne 2D
Série
Compatibilité DOS / ScummVM / Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8 / Windows 10
Plateforme(s) Amiga | Android | iPad | Mac | PC
Gameplay Point & Click
Test par Padichah
Flight of the Amazone Queen est un jeu dont je n’avais jamais entendu parlé auparavant, et quelle erreur ! J’ai découvert là un excellent jeu d’aventure, qui m’a énormément surpris sur tous les points.

Graphiquement, le jeu est sublime. Digne d’un Monkey Island 2 si ce n'est mieux, on prend vraiment plaisir à jouer dans des décors aussi beaux, qui créent une ambiance très agréable tout au long du jeu. Certains lieux méritent même d’être rigoureusement observés pour ne pas manquer quelques petits détails croustillants.

Ce sont donc les graphismes qui m’ont marqué en premier, mais quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’entendis les voix des personnages pour la première fois. Les doublages sont d’excellente qualité et l’accent de chaque personnage est vraiment réussi, qu’il soit Belge, Allemand ou même Pygméen. (Vous pourrez même entendre Carole Rousseau dans la doublure de Faye.) Certains tons des répliques vous feront mourir de rire.

Quant au scénario, je ne vais pas dire qu'il est extraordinaire mais il reste vraiment très bon et ce n'est pas un point négatif du jeu. Il mérite de faire partie des grands titres du jeu d’aventure à mon goût. De plus l’humour est omniprésent dans le jeu. Là, il faut avouer, ce jeu m’a fait vraiment beaucoup rire. D’ailleurs je le comparerais facilement aux jeux Lucas Arts tels que Day of the Tentacle, Indiana Jones ou Monkey Island (1 et 2). Les personnages loufoques sont au rendez-vous avec entre autres un gorille qui parle, des femmes zombies, un marchand au milieu d’un village de Pygmées et des Missionnaires en pleine forêt. D’ailleurs on retrouve beaucoup de références à Lucas Arts dans ce jeu. En voici quelques exemples : vous recevez un message formé sur le modèle de celui que reçoit Obiwan Kenobi par R2D2 dans La Guerre des Etoiles, un vendeur qui ressemble légèrement à notre ami George Lucas et on retrouve en tant qu’hommes de main du docteur Ironstein, des allemands ressemblant étrangement à ceux que vous avez pu rencontrer dans les Indiana Jones (le héros nous fait même penser à notre cher Indy). Ce n’est pas un hasard si à la fin du générique vous pouvez voir en remerciement les noms de Ron Gilbert, George Lucas ou encore Steven Spielberg. Attention, je n’ai pas dit que c’était du vulgaire plagiat, loin de là. Au contraire, ces clins d’œil sont parfaitement intégrés au jeu qui possède lui-même son propre caractère. Il ne faut pas confondre. Je trouve donc fort agréable de retrouver toutes ces petites références tout au long du jeu, et je vous laisse découvrir les autres par vous-même.

La musique du jeu est très agréable aussi. Non agressive, discrète mais très appréciable. D’ailleurs dans les quelques lieux où vous n’aurez aucune musique, vous verrez qu’il vous manquera quelque chose.

C’est donc un excellent jeu que j’ai découvert là et je le conseille vraiment à tout le monde. Il ne faut absolument pas passer à côté de ce chef-d’œuvre et ce n’est pas une exagération ! D’autant plus que c’est un abandonware et que vous pourrez faire fonctionner parfaitement ce jeu en utilisant le logiciel scummvm. Vous n’avez donc plus aucune excuse maintenant pour ne pas y jouer !

Ce test de Padichah provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009