Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Les Aventures du 5ème mousquetaire
Développeur Clipper Software
Éditeur U.S. Gold
Distributeur U.S. Gold
Date 1er jan 1995
Genre Humour / Histoire
Vue 3e personne 2D
Série
Compatibilité Windows 95 / Windows 98 / Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8 / Windows 10
Plateforme(s) Mac | PC
Gameplay Point & Click
Avis des joueurs
Godcedric  |  02.04.2017
12
Voilà un jeu que je connais depuis sa sortie mais auquel je n’ai joué que très récemment. Un jeu d’aventure se déroulant au temps des mousquetaires ça ne se refuse pas ! Pour ma part j’y ai joué en version cdrom que j’ai installé sous ScummVM. Pourquoi passer par Dosbox si ScummVM est capable de le faire…

Le jeu reprend le type de gameplay propre aux jeux des années 90. Personnage à l’écran, des verbes pour les actions, un inventaire, déplacements à la souris… Bien entendu il est possible de sauvegarder et de charger à n’importe quel moment. L’inventaire est déroutant au début. En fait les objets défilent par le côté via des boutons de défilements imaginaire. La barre de menu possède aussi une bourse mais je pense que c’est là pour faire jolie car cette dernière reste à zéro pendant tout le déroulement du jeu une fois l’aubergiste remboursé.

Le scénario est relativement sympa sans être non plus d’une grande profondeur. Geoffroi Le Brun, mousquetaire fraîchement nommé, débarque à Rouen pour rejoindre son poste. A peine arrivé qu’il est témoin d’un meurtre. Une histoire d’héritage se cache derrière. Là commence l’aventure.

Graphiquement c’est très sympa. Les écrans sont superbes ! Les animations des personnages sont dans la tradition de Monkey Island 2. Par contre j’ai un reproche à faire. Presque tous les personnages du jeu se ressemblent. Seul la couleur des habits changent d’un endroit à l’autre. Tous les mousquetaires, artisans, serveuses, aubergistes, forgerons ect sont des clones !

Pire, certains lieux sont des copiés collés d’une ville à l’autre ! Parfois l’image est inversée ou certains éléments de décors sont juste déplacés. Par exemple les auberges ont presque toute le même décor, c’est juste le comptoir qui se déplace. Alors oui le jeu fait voyager dans plusieurs villes. Oui le nombres de tableaux est assez conséquent. Mais on a l’impression de toujours être dans le même lieu par moment. Vous ajoutez à cela la présence des clones dont j’ai parlé plus haut et vous comprendrez ce que je veux dire.

Niveau sonore on reste dans la veine des années 90. Les sons sont discrets, voir peut être un peu trop absent. La musique en revanche est très belle. Seul souci, on retrouve le souci du copié/collé. Une musique pour plusieurs lieux. Du coup les musiques ne sont pas si nombreuses et pourtant vous en avez sur tous les tableaux ! La version cdrom possède des voix VO. Alors je sais pas comment ça a été fait pour réaliser cette traduction à l’époque. Mais j’ai l’impression que l’on a pris des français pour lire les textes anglais. On sent vraiment que c’est pas naturel chez certains personnages et que l’anglais parlé est vraiment d’un niveau basique. Je pense qu’il aurait été plus logique à la limite de tout mettre en français vu que le jeu se déroule en France. Au moins on aurait évité ce problème. Je suis pourtant pas un amateur des VO qui se tape des livres en VO rien que pour se la mousser pendant un repas. Mais franchement ça choque au point de faire rire ! La traduction française est pas mal mais j’ai vu un dialogue étrange à un moment donné quand on parle d’un certain Renault. Un jeu de mot à été incorporé dans la traduction française alors qu’il n’y est pas dans la VO. C’est tellement soudain et rapide qu’on a pas le temps de comprendre la blague. (à propos de Line Renault...)

Le jeu n’est pas rempli d’énigmes et d’objets à combiner. Certaines énigmes sont logiques d’autres par contre… En fait ce qui rend difficile certains passages c’est que par moment on sait pas trop ce qu’il faut faire. Parler avec les personnages n’avancent parfois pas plus dans la quête. D’ailleurs le programme gère étrangement les dialogues. Les personnages à qui vous parlez oublient que vous êtes déjà venu dialoguer avec eux. Sincèrement j’ai pris la solution par moment et j’ai pas compris pourquoi on faisait certaines actions. Pourquoi il fallait faire ça ? A quel moment quelqu’un ou quelque chose aurait du me mettre sur la voie ? Certaines actions déclenchent un changement dans un autre endroit du jeu mais rien ne vous le dit. Du coup vous traînez jusqu’à tomber par hasard sur l’endroit qui à été modifié par une action antérieure.

En fait le gros défaut du jeu est les longueurs qu’il impose au joueur. Première chose, quand vous démarrez le programme, vous êtes obligé de vous repasser l’arrivée de Geoffroi à Rouen avant de pouvoir cliquer sur le bouton menu qui permet d’accéder aux sauvegardes. Certes, ça prend pas dix minutes mais c’est énervant au bout d’un moment. Ensuite le jeu utilise un système de carte comme on en trouve régulièrement dans les jeux d’aventures. Ici ça permet de voyager d’une ville à l’autre. Le personnage se déplace très lentement sur la carte. Quand on est paumé et qu’on voyage fréquemment c’est d’un ennui… Le personnage est également lent dans ses déplacements dans les décors. Vous ne pouvez pas vous déplacer où bon vous semble. En fait il existe des chemins, invisible aux yeux du joueur, que le personnage va suivre pour se rendre à l’endroit que vous avec cliqué. Ça donne vraiment l’impression que le personnage contourne des obstacles. Par exemple pour parler à la serveuse de l’auberge de Rouen : je met le personnage en face d’elle et je déclenche le dialogue. Et bien Geoffroi fait demi tour, remonte plus haut sur le décor et commence à adresser la parole à trois mètres d’elle, face au mur. Ce n’est pas le premier jeu à posséder ce genre de déplacements mais là c’est particulièrement visible.

Pour sortir des villes il faut impérativement passer par l’écurie. Certes ça donne un semblant de réalisme à la chose mais c’est pénible de toujours devoir passer par ce décor qui est d’ailleurs l’un des fameux copiés/collés du jeu. D’autant plus que le personnage se déplace à pieds sur la carte…

Depuis le début je parle « du personnage » mais en fait ils sont deux. Oui, Geoffroi est vite accompagné par Henri. Ce dernier est là pour donner une touche d’humour au programme. Et accessoirement il sert d’inventaire. Parfois il se moque de Geoffroi, parfois c’est le souffre douleur de ce dernier. Henri ne manque pas l’occasion de faire une réflexion. Partout où il va, d’où il sort ou quoi que le joueur fasse, Henri fait son petit commentaire. Alors oui, les échanges avec Henri sont parfois marrant.Mais le programme aime vous faire perdre du temps. Et quand Henri arrive dans un lieu, il fait son petit commentaire. Par exemple dans une écurie il va vous faire un discours comme quoi il à pas préparé les valises. La première fois c’est marrant. Mais il va le dire à chaque fois que vous quitterez la ville ! Et c’est comme ça pendant tout le jeu et dans pratiquement tous les décors ! Henri qui fait perdre du temps en sortant pour la énième fois la même phrase au même endroit ! Et comme il est impossible d’écourter les dialogue Ça le fait même quand on sort ou entre dans un lieu. Combien de fois j’ai entendu Henri me dire qu’il aimait le vin mais pas les biscuits quand il se rend à l’église…

Que penser du jeu. Il est beau, pas trop mal réalisé. L’aventure très sympathique nous fait vivre l’aventure d’un mousquetaire au prise avec un cardinal (ça vous rappel quelque chose n’est ce pas?). Mais le jeu multiplie les moments d’attentes tellement souvent que ça en devient frustrant. Entre Henri qui répète en boucle la même chose, les déplacements lents sur la carte et dans le décor, vous allez vite comprendre de quoi je veux parler ! On ajoute à ça une quête un peu à l’aveugle qui du coup oblige le joueur à voyager pour vérifier si on action n’a pas déclenché quelque chose quelque part dans un décor (personnages compris) similaire à celui que vous venez de quitter… Et Henri qui vous sort par les trous de nez ! Ce personnage ne sert à rien. J’aurais préféré croiser des personnages différents avec un vrai humour à travers les tableaux ! On est loin d’obtenir un duo comme Flux Radieux / Marc Blanc dans Toonstruck ou encore Sam et Max ! J’ai terminé le jeu mais je ne risque pas d’y revenir comme je fais avec un Monkey Island, Simon ou encore un Gabriel K. L’attente m’a achevé !

Donnez votre avis

Jeu    Les Aventures du 5ème mousquetaire
Pseudo   
Email   
Note   
Commentaire   
Vérification * <- Tapez en chiffres, le nombre suivant : six cent soixante sept.

Nous publions toutes les contributions intéressantes et constructives. Nous ne publions pas les commentaires qui n'ont pas d'explications (ex : "ce jeu est bien" ou "ce jeu est nul" sans expliquer pourquoi) ou qui sont trop courts (la note sert déjà à donner son avis général sur le jeu). Pensez à étoffer un peu et pensez à ceux qui vont lire votre texte. Merci également de faire attention à l'orthographe, les textes en languages sms ou bourrés de fautes seront supprimés.
Pour toute demande d'aide technique, solutions ou astuces, merci de poser vos questions sur le forum, aucune réponse ne sera donnée par ce formulaire. N'hésitez pas à nous signaler toute erreur ou omission sur les fiches jeux !