Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de Monkey Island 4 - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Monkey Island 4 Escape From Monkey Island
Développeur LucasArts
Éditeur LucasArts
Distributeur UbiSoft
Date 16 nov 2000
Genre Humour / Piraterie
Vue 3e personne 3D
Série Monkey Island
Compatibilité Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8 / Windows 10
Plateforme(s) Mac | PC | PlayStation 2
Gameplay Clavier
Test par Makidoo
C’est avec un changement radical que Lucasarts nous propose en 2000 le quatrième épisode de la saga Monkey island. Reprenant la formule et le moteur d’animation 3D de Grim Fandango, ce dernier opus tranche avec la 2D des épisodes précédents. Etait-ce là une bonne idée, je ne saurais me prononcer, mais c’est en tout cas surtout en terme de jouabilité que les défauts seront notables.

Car en premier lieu, le passage à la 3D n’affecte en rien l’esprit et l’univers toujours aussi décalé de la série ; en effet, on retrouve avec bonheur, entres autres, Guybrush Threepwood bien sur, Elaine Marley, Le Chuck, Herrmann Toothrot, Murray, Stan, Otis, Carla ; tous ces personnages que l’on a pu apprécier au fil de la saga.

Même si l’on peut déplorer une modélisation un peu polygonale des protagonistes, il est indéniable que le soin apporté aux graphismes, à la musique, aux dialogues, et donc à l’ambiance générale du jeu est encore de très grande qualité.

Le doublage des personnages reste le même que pour " The Curse Of Monkey Island ", les bruitages et divers sons sont parfaits. Rien à dire sur la qualité technique du jeu donc, en revanche la maniabilité est peu évidente au départ, et peu intuitive, on peut vraiment avoir du mal à diriger Guybrush correctement dans certaines scènes, on retrouve les défauts de Grim Fandango en ce qui concerne le déplacement dans l’espace, avec l’utilisation des flèches du clavier.

Le système d’inventaire reste assez simple, même s’il peut paraître peu intuitif au début en terme d’associations d’objets.

C’est surtout en matière d’énigmes et de logique que le jeu peut sembler extrêmement corsé.

Même si le joueur averti ayant joué aux trois premiers épisodes " Monkey island " commence à avoir l’habitude de la logique particulière de cet univers décalé, il est indéniable que certaines actions peuvent paraître très difficiles à trouver, ou à effectuer : Le passage dans les marais en est un parfait exemple, presque infaisable sans la solution, ainsi que le concours de plongeon, le système de recherche au magasin de prothèses, ainsi que la jambe de bois et l’astuce pour la prendre (où la maniabilité s’ajoute à la difficulté), ou encore l’énigme du restaurant du sushi-bar.

Ce jeu possède énormément de difficultés d’un niveau très élevé, ce qui peut à terme décourager le joueur de poursuivre l’aventure, et c’est bien dommage.

Car l’humour si particulier de Monkey island est toujours présent, il est toujours aussi amusant de voir Threepwood se faire mener à la baguette par une Elaine Marley au caractère bien trempé, les personnages rencontrés sont toujours aussi amusants, les répliques font mouche (la proue de bateau rose !), et l’on retrouve même l’espace d’un instant le combat d’insultes cher à cette saga.

Notons aussi une nouveauté à la fin du jeu avec le principe du " Monkey Combat ", système assez sympathique mais qui peut engendrer une certaine lassitude à la longue…

" Escape From Monkey Island " peut donc laisser une impression mitigée, car on éprouve à la fois le plaisir de retrouver cette ambiance loufoque qui fait tout le charme de cette série, mais aussi une certaine frustration en ce qui concerne la maniabilité parfois pénible, et peut-être un certain énervement, voire un découragement, face à des situations, certes rocambolesques, mais un peu tirées par les cheveux.

En revanche, mais cela va de pair avec la difficulté, le jeu possède une très bonne durée de vie, de par la variété et la richesse des lieux visités.

"Escape From Monkey Island" est donc un bon jeu d’aventure, d’une grande qualité scénaristique et esthétique, mais il est malheureusement pénalisé d’une part par une maniabilité pas forcément des plus heureuses, et d’autre part par des énigmes parfois trop tordues (eh oui ! c’est un comble pour Monkey Island, à croire que les concepteurs ont voulu placer la barre un peu trop haut !…)

Ce test de Makidoo provient du Sanctuaire de l'Aventure, qui a fermé ses portes en septembre 2009