Warning: Use of undefined constant nb_avis - assumed 'nb_avis' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 221

Warning: Use of undefined constant test_auteur - assumed 'test_auteur' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/ef0eae7991bc1ccacffe2903a3bef705/web/jeux.php on line 750
Test de Cognition: An Erica Reed Thriller Episode 1 - Planète Aventure
Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
Cognition: An Erica Reed Thriller Episode 1 The Hangman
Développeur Phoenix Online Studio
Éditeur Phoenix Online Studio
Distributeur Phoenix Online Studio
Date 30 oct 2012
Genre Thriller
Vue 3e personne 2D
Série Erica Reed
Compatibilité Windows XP / Vista / Windows 7
Plateforme(s) PC
Gameplay Point & Click / QTE
PC
17.5
excellent
Test par Tex Murphy
Avant tout, merci de ne pas lire si vous n’avez pas terminé le jeu, car ce test contient des spoilers mineurs.

Petit rappel, Cognition a vu le jour grâce à une campagne Kickstarter en 2011 et le studio indépendant Phoenix Online a travaillé avec Jane Jensen (Gabriel Knight, Gray Matter) sur le scénario, nous pouvions donc nous attendre à un jeu correct.

Le joueur incarne un agent du FBI, Erica Reed, sur la piste d’un serial killer qui a tué son frère.
Dès le début du 1er épisode, nous avons droit à un flashback nous relatant cette traque et nous présentant un tueur complètement azimuté et sadique.
Après l’avoir mis en déroute, le tueur est déclaré disparu ou mort et depuis 3 ans ont passé, on enquête sur une nouvelle affaire de meurtre.

Erica possède des pouvoirs de post-cognition, elle peut toucher des objets et des personnes et voir le passé qui l’aidera dans ses enquêtes.
Dès les premières minutes, les références pleuvent : Seven, Saw, Dexter, Dead Zone, Medium… j’ai même noté dans le dernier épisode des références flagrantes à 24 heures chrono.

Le premier épisode sert donc d’introduction, on nous présente l’intrigue à venir, les personnages, leur part d’ombre… puis un deuxième épisode plus court et plus intense avec une accélération au niveau du rythme.
Le troisième épisode est riche en révélations, on découvre les sombres secrets d’une famille peu recommandable et de nouveaux personnages.

C’est à partir de cet épisode que l’intrigue devient complexe, on commence à se perdre dans tout ça, on se met à se poser des questions.
Enfin, le dernier épisode est dynamique et, comme dit précédemment, fait penser à un épisode de 24 heures chrono, Erica devient Jack Bauer.

Infiltration pour soutirer des informations sur un trafiquant au risque de se faire tuer, couper la caméra lors d’un interrogatoire et violenter un suspect pour qu’il balance des informations, désobéir à son supérieur et traquer un criminel seule contre tous entre autres.
Une nouvelle fonctionnalité apparaît, en effet nous pouvons utiliser un degré de confiance avec les personnages que l’on rencontre.

Dans cet épisode, vous pouvez faire des choix qui influeront sur des évènements (mais pas sur la fin du jeu) à venir.
En effet, vous pouvez vous faire tuer si vous ne répondez pas correctement à un personnage qui vous teste ou bien faire tuer un personnage secondaire à cause de vos décisions prématurées.

Par exemple, lors d’un interrogatoire, vous interrogez un suspect qui ne veut rien vous dire et vous ne pouvez pas utiliser vos pouvoirs car le suspect refuse qu’on le touche (Erica a besoin de le faire pour que ses pouvoirs se déclenchent).

Que faire ?
Il faut le plaquer contre le mur mais à partir de là vous pouvez décider de ce qui est juste.
Continuer à le plaquer contre le mur et être plus agressive au risque de faire faire une crise cardiaque au suspect ?
Ou penser à utiliser votre pouvoir pendant que vous le bloquez ?

J’ai essayé l’un et l’autre, et apparemment, le suspect peut mourir… alors ça n’influe pas sur la fin du jeu mais ça reste intéressant, ça fait penser à d’autres jeux comme The Walking Dead, un point&click du studio Telltale.
Bon, ensuite, les graphismes… ils sont inégaux.

Autant les décors sont bien dessinés mais autant l’animation des personnages modélisés en 3D laisse à désirer, ils manquent de souplesse et sont très rigides dans leurs mouvements, mais on s’y habitue.

La bande son est un des points forts du jeu.
On y retrouve entre autre Robert Holmes qui a fait une musique pour le jeu, « the taking » et Austin Haynes qui en a fait plusieurs au piano.
Le doublage (en anglais) est lui aussi de qualité avec la fille de Robert Holmes dans le rôle d’Erica qui arrive à donner vie à son personnage.

Pour conclure, nous avons un bon jeu d’aventure qui sort du lot parmi les nombreux jeux de Daedalic, Telltale etc de par son style graphique « comics », des énigmes logiques et une bande son mémorable.

Le studio Phoenix Online n’a pas fini de nous surprendre puisqu'au moins 2 jeux sont prévus cette année, Moebius en avril et un remake de Gabriel Knight 1.
Le jeu a actuellement des patch sous titrés français pour chacun des 4 épisodes, donc aucune raison de pas le faire !

Je tiens enfin à remercier YAZ de m’avoir fait découvrir les 2 premiers épisodes de Cognition.


En détail
+ + Des innovations dans le système de jeu, des rebondissements et des surprises dans chaque épisode
+ La durée de vie énorme, entre 15h et 30h
+ La bande son de bonne facture
+ De nombreuses références notamment cinématographiques
+ Des clins d’œil dissimulés sur la série Gabriel Knight à découvrir
+ A défaut d’un doublage en français, celui en anglais est de très bonne qualité
+ Patch français pour les 4 épisodes
+ Des énigmes logiques qui font travailler vos neurones
+ Psychologie des personnages qui ont leur part d’ombre et des choses à dire dans le jeu
+ L’utilisation des pouvoirs d’Erica bien intégrée dans l’intrigue et dans la résolution des énigmes
- - Une intrigue pas souvent claire et bordélique
- Pas de doublage ni de sous-titres français officiels de la part des développeurs
- Des scènes très violentes qui peuvent choquer et surprendre pour un point&click
- Les personnages rigides 3D pas bien intégrés sur les décors joliment dessinés 2D style « comics »
Graphisme
15 /20
Des décors dessinés en 2D convaincants mais les personnages/objets en 3D incrustés le sont beaucoup moins. Toutefois le rendu reste très bon.
Jouabilité
16 /20
Tout se fait à la souris, c'est un véritable point&click.
Scénario
16 /20
Un des points forts du jeu, c’est son intrigue complexe et hollywoodienne, peut-être trop, j’ai eu du mal à suivre à partir du troisième épisode mais qui n’en reste pas moins passionnante, on a envie d’aller jusqu’au bout !
Son
18 /20
Les musiques sont de qualité avec notamment Robert Holmes (Gabriel Knight, Gray Matter) qui a composé une musique pour le jeu.
Intérêt général
16 /20
Avec sa durée de vie élevée, ses énigmes logiques, sa bande son d’une rare qualité, une histoire et des personnages travaillés, Cognition est un jeu qui mérite qu’on s’y intéresse.