Plan�te Aventure
Planete Aventure sur Facebook Planete Aventure sur Twitter Planete Aventure sur Steam
The Secret of Monkey Island Monkey Island 1
Développeur LucasArts
Éditeur LucasArts
Distributeur LucasArts
Date 2 sep 1990
Genre Humour / Piraterie
Vue 3e personne 2D
Série Monkey Island
Compatibilité DOS / ScummVM
Plateforme(s) Amiga | Atari ST | Mac | PC | Sega CD
Gameplay Point & Click
Test par Sebkos
The Secret Of Monkey Island vous transporte dans les Caraïbes, où, sur l'eau turquoise navigue un navire pirate pas comme les autres... Je vous invite donc à monter à bord, afin de vous faire découvrir ou redécouvrir ce jeu de Lucasfilm Games. Ah oui, faites gaffe à tribord, je viens de passer la serpillière, et le sol est glissant?

Avant de commencer, je vais vous parler du géniteur du jeu, Ron Gilbert, c'est à lui que nous devons ce formidable jeu d'aventure. Inspiré par l'attraction « Pirates of the Caribbean » du très célèbre parc d?attraction de la firme de la souris aux grandes oreilles, Ron Gilbert écrit un scénario où se mêle pirates zombis, combats d'insultes, amour, rivalités, et grogs... Il présente donc son projet à Lucasfilm (qui deviendra Lucasarts par la suite) qui voit en ce scénario un très bon soft... The Secret Of The Monkey Island est né... A noter, que compte tenu du temps assez court pour la réalisation du jeu, Ron garde une partie de ses idées pour la suite du jeu Monkey Island 2 : Lechuck's Revenge ! Et si, il est le papa du jeu, il est aussi très impliqué dans la réalisation du jeu, comme par exemple le design, la programmation, les dialogues? rien que ça !

L'aventure commence...
Vous êtes Guybrush Threepwood, un jeune homme qui souhaite devenir pirate ! Fraîchement débarqué sur l'île de Mêlée, notre héro en quête d'aventure, se voit dirigé vers le Scumm Bar, où il devra y rencontrer, le conseil des pirates. Entre deux grogs, notre apprenti pirate, apprend que pour devenir un vrai pirate, il devra accomplir trois épreuves qui sont une bonne vieille chasse au trésor, un vol caractérisé, et un combat de sabre... Mais Guybrush apprend aussi une autre chose, à en croire les habitués du Scumm Bar, un pirate nommé Lechuck, serait parti à la recherche de secret de l'île aux singes, mais il en serait revenu pas très en forme, en pirate zombi, qui sèmerai la panique au sein même de la communauté de nos amis à jambe de bois!!

C'est ainsi que débute l'incroyable scénario de Monkey Island, chose qui est l'essence même du jeu, mais parlons pour commencer si vous me le permettez, du système de jeu, ce système baptisé le SCUMM (Script Creation Utility for Maniac Mansion) a été développé par Lucasfilm pour le jeu Maniac Mansion. Plus besoin d'écrire, mais cliquer sur un verbe, un objet de votre inventaire, ou bien un élément du décor et hop, l'action s'exécute sous vos yeux ébahis... N'ayez pas peur de faire certaines actions qui vous semblerais dangereuse, car vous ne pouvez pas mourir, même les combats d'épée sont inoffensifs pour notre cher Threepwood, puisqu?ils sont sous forme d'insultes, à vous d'avoir la bonne répartie !

Le jeu se décompose en 4 parties, et vous visiterez deux îles (l'île de Mélée et la mystérieuse île aux singes), autant dire que pour 1990, les graphismes étaient plutôt réussi, et que malgré l'âge il reste toujours agréable à l'oeil, sans être exceptionnels non plus ! Une mention spéciale quand même sur le travail effectué sur les personnages en gros plan (lors des dialogues), ils sont tout simplement sublime, la palette des 256 couleurs est bien utilisée !

Les quelques musiques que vous pouvez entendre, sont elles aussi de bonne facture, le thème principal est tout bonnement excellent et restera en tête un bon moment. Toutes ces belles musiques sont signées Michael Land (ainsi que Barney Jones, Patric Mundy et Andy Newell). Les bruitages, eux, sont comme dans bons nombres de jeux d'aventures de cette époque, assez sommaire...

La durée de vie est très bonne, certaines énigmes vous donnerons des cheveux blancs, mais finir un Monkey Island avec une soluce est un crime, n'hésitez pas à tout essayer, scrutez bien les décors, et même les actions les plus illogiques ne sont pas à négliger ! De plus, savourez les dialogues qui sont parfaitement traduit pour l'occasion, et qui vous ferrons travailler vos zygomatiques ! Car l'un des atouts les plus fort du jeu sont sans nul doute les dialogues, ils vous feront à coup sûr et au minimum sourire !

A noter, que Lucasarts a ressortit le jeu sur CD ROM, avec en prime des musiques de qualité CD. De plus, l'interface a été revu et devient la même que celle de Monkey Island 2, à savoir, les objets sont sous formes d'icônes et les verbes aussi.

Je vous invite, si vous ne connaissez pas ce jeu, à vivre une aventure hors du commun, avec en prime un humour décapant, des personnages charismatiques, des énigmes qui vous donneront du fil à retordre, des musiques inoubliables. Bref, rien à jeter... un jeu que vous n'oublierez pas, il se doit d'être dans votre collection, à côté de votre choppe collector de grog...

En détail
+ Les dialogues
Les combats d'insultes
Le scénario
L'ambiance générale
- J'en ai jamais trouvé !
Graphisme
16 /20
Pour 1990, les graphismes étaient de très bonnes qualités, ils ont très bien vieilli. Mention spéciale sur le gros plan des personnages.
Jouabilité
18 /20
Du Point & Click classique, une jouabilité d'ensemble parfaite.
Scénario
19 /20
Un scénario inspiré de l'attraction « Pirates of the Caribbean » qui vous transportera dans les caraïbes. Du grand art, vous accrocherez à coup sûr !
Son
16 /20
Les musiques sont de bonnes qualités, principalement le thème principal que vous aurez en tête un bon moment !
Intérêt général
18 /20
Un grand jeu d'aventure qui vous fera passer d'agréables moments, le scénario ainsi que les dialogues sont aux petits oignons, vous ne regretterez pas l'aventure moussaillons !