C'est quoi un jeu d'aventure aujourd'hui ?

Pour papoter de tout et de rien
User avatar
Alexis
Apprenti aventurier
Apprenti aventurier
Posts: 42
Joined: 08 September 2003, 13:53

Définition du terme "Jeu d'aventure"

Post by Alexis » 03 February 2004, 22:36

Définition du terme "Jeu d'aventure"

Décomposons en deux : Jeu et Aventure.

"Jeu", là tout le monde est d'accord. Enfin, en principe, car moi ya des jeux qui me font tellement ch... que je ne m'y amuse pas. Un jeu faut qu'on s'amuse... mais bon.

"Aventure", c'est là en général que les avis divergent.
Le plus paradoxal c'est qu'on y place un peu tout et n'importe quoi, mais aussi qu'on y exclu certains styles qui ne devraient ptet pas.
Par exemple, où voyez-vous de l'aventure dans Jewels of the Oracle (qui est toujours référencé en jeu d'aventure alors qu'il ne s'agit que d'une série de casse tête) ?
De même, pourquoi Tomb Raider ne serait-il pas un jeu d'aventure ?

Donc posons franchement la question : Qu'est-ce que l'Aventure ?
Sans doute chacun peut voir l'aventure avec sa propre vision des choses. Mais partons d'abord de la version de notre bon vieux dictionnaire :
aventure (n. f.) :
1. Événement imprévu, extraordinaire. 2. Intrigue amoureuse. 3. Entreprise risquée. 4. D'aventure, par aventure: par hasard. 
1. De l'imprévu, yen a dans tous les jeux.
2. De l'amour, yen a pas vraiment (sauf Leisure Suit Larry :wub: ) Mais bon ca résume pas le genre.
3. Du risque, yen a dans tous les jeux, vive la bonne vieille sauvegarde.
4. Du hasard, yen a dans beaucoup de jeux mais pas trop dans le jeu d'aventure.

On se rend donc compte que le "Jeu d'aventure" n'est pas un genre à lui tout seul.
Beaucoup d'autre genre sont aussi d'aventure. Il faudrait donc lui trouver un autre
nom qui le caractériserait vraiment (et par conséquent il faudra renommer ce site aussi :siffle: )

Les jeux, qu'on appelait d'Aventure avant que je n'intervinsse, se caractérisent normalement par l'incarnation d'un personnage (non pourvu de caractéristiques tels que niveau, force, vie, endurance, ... sinon on le classerait dans les jeux de Rôles ; non combattant, sinon il serait automatiquement classé dans les jeux d'actions), et qui la plupart du temps se ballade d'un écran à un autre pour y chercher des indices, des choses à cliquer ou des gens à qui parler. Doit-on limiter le genre à ce type de jeux ? je ne sais pas, mais c'est le plus représentatif à mon avis. Ce sont ces jeux auxquels on pense quand on veut parler de "vrais" jeux d'aventure (comme Baphomet, Monkey Island, Sherlock Holmes, etc).

Tout ca pour dire : qu'il faudrait faire le ménage dans votre paroisse les amis :blink:

La mouche
La Mouche<br>Bzz

post_totem
Petit aventurier
Petit aventurier
Posts: 108
Joined: 15 January 2004, 17:00

Post by post_totem » 03 February 2004, 22:58

<!--QuoteBegin-La mouche+03/02/2004 à 21:36--></div><table border='0' align='center' width='95%' cellpadding='3' cellspacing='1'><tr><td>QUOTE (La mouche @ 03/02/2004 à 21:36)</td></tr><tr><td id='QUOTE'><!--QuoteEBegin--> 3. Du risque, yen a dans tous les jeux, vive la bonne vieille sauvegarde.
[/quote]
Tu peux développer, parce que je ne suis pas ton raisonement sur ce point.

seth
Expert aventurier
Expert aventurier
Posts: 512
Joined: 25 October 2003, 13:36
Contact:

Post by seth » 04 February 2004, 08:01

<!--QuoteBegin-La mouche+03/02/2004 à 21:36--></div><table border='0' align='center' width='95%' cellpadding='3' cellspacing='1'><tr><td>QUOTE (La mouche @ 03/02/2004 à 21:36)</td></tr><tr><td id='QUOTE'><!--QuoteEBegin-->On se rend donc compte que le "Jeu d'aventure" n'est pas un genre à lui tout seul.
Beaucoup d'autre genre sont aussi d'aventure. Il faudrait donc lui trouver un autre
nom qui le caractériserait vraiment (et par conséquent il faudra renommer ce site aussi  )[/quote]
> C'est pour ça qu'on lui assigne des catégories (Action, Horreur, Puzzle etc.), le jeu d'aventure n'est pas un vase clos il fait appel à des thèmes très différents. Quant à l'idée de renommer le site (quelle drôle d'idée :huh: ) je trouve que "Planète Aventure" reflète plutôt bien la diversité ^_^
<a href='http://www.gknight.tonsite.biz' target='_blank'><img src='http://www.gknight.tonsite.biz/html/sig ... kfan14.jpg' border='0' alt='user posted image' /></a>

User avatar
Alexis
Apprenti aventurier
Apprenti aventurier
Posts: 42
Joined: 08 September 2003, 13:53

Post by Alexis » 04 February 2004, 20:47

<!--QuoteBegin-post_totem+--></div><table border='0' align='center' width='95%' cellpadding='3' cellspacing='1'><tr><td>QUOTE (post_totem)</td></tr><tr><td id='QUOTE'><!--QuoteEBegin-->
Tu peux développer, parce que je ne suis pas ton raisonement sur ce point.
[/quote]

Dans les jeux offline, ya pas de risques puisque que tu peux à tout moment revenir en arrière en rechargeant une sauvegarde. Ya que dans les mmorpgs que tu prends des vrais risques.

<!--QuoteBegin-Seth+--></div><table border='0' align='center' width='95%' cellpadding='3' cellspacing='1'><tr><td>QUOTE (Seth)</td></tr><tr><td id='QUOTE'><!--QuoteEBegin-->
C'est pour ça qu'on lui assigne des catégories (Action, Horreur, Puzzle etc.), le jeu d'aventure n'est pas un vase clos il fait appel à des thèmes très différents. Quant à l'idée de renommer le site (quelle drôle d'idée  :huh: ) je trouve que "Planète Aventure" reflète plutôt bien la diversité  ^_^
[/quote]

Mais où tu vois de l'aventure dans la catégorie "Puzzle" toi ?
Et pourquoi Tomb Raider n'est pas dans la catégorie "Action" ?

La Mouche
La Mouche<br>Bzz

post_totem
Petit aventurier
Petit aventurier
Posts: 108
Joined: 15 January 2004, 17:00

Post by post_totem » 04 February 2004, 21:37

<!--QuoteBegin-La mouche+04/02/2004 à 19:47--></div><table border='0' align='center' width='95%' cellpadding='3' cellspacing='1'><tr><td>QUOTE (La mouche @ 04/02/2004 à 19:47)</td></tr><tr><td id='QUOTE'><!--QuoteEBegin--> Dans les jeux offline, ya pas de risques puisque que tu peux à tout moment revenir en arrière en rechargeant une sauvegarde. Ya que dans les mmorpgs que tu prends des vrais risques.


Et pourquoi Tomb Raider n'est pas dans la catégorie "Action" ?

La Mouche [/quote]
Tu parlais de tous les jeux... Il y a de nombreux jeux d'aventure où tu ne risques rien du tout!

Qui a dit que Tom Raider n'est pas dans la catégorie Action ?

seth
Expert aventurier
Expert aventurier
Posts: 512
Joined: 25 October 2003, 13:36
Contact:

Post by seth » 05 February 2004, 08:33

<!--QuoteBegin-La mouche+--></div><table border='0' align='center' width='95%' cellpadding='3' cellspacing='1'><tr><td>QUOTE (La mouche)</td></tr><tr><td id='QUOTE'><!--QuoteEBegin-->
Mais où tu vois de l'aventure dans la catégorie "Puzzle" toi ?
Et pourquoi Tomb Raider n'est pas dans la catégorie "Action" ?
[/quote]

> Quand on parle de catégorie « Puzzle » ce n?est pas le jeu qui en est un, c?est la dominante des problèmes qui est présente dans celui-ci. Tu peux avoir des puzzles, mais aussi des formules à résoudre, des taquins, des casses-têtes etc. Il reste toujours une histoire, des personnages, une finalité, le but n?étant pas comme la plupart des jeux d?actions ou de quake le shoot, l?endurance ou le score comme tu le disais.

Tomb Raider est bien un jeu d?action. J?avoue que je ne connais plus le personnage de Lara Croft que le jeu lui-même ^_^

On désigne aussi certains jeux d? Action/Aventure (la dominante étant l?action). Pour moi par exemple Max Payne n?est pas seulement un jeu d?action, on est immergé dans une histoire particulière, et le héros possède des caractéristiques humaines complexes ce qui pourrait en faire également un bon personnage de jeu d?aventure.

Alors comment faire le tri dans tout çà ? Et bien pour moi un jeu d?aventure c?est davantage une expérience humaine et « intellectuelle » (attention je ne dis pas que les joueurs de Quake sont des cons hein) basée sur une histoire, des problèmes à résoudre et des personnages auxquels on s?attache ou on s?identifie (c?est important) et si il y?a un peu d?action dans tout çà why not.

Ton débat est très intéressant parce que je pense que personne n?a la même vision de ce qu?est un jeu d?aventure?
<a href='http://www.gknight.tonsite.biz' target='_blank'><img src='http://www.gknight.tonsite.biz/html/sig ... kfan14.jpg' border='0' alt='user posted image' /></a>

seth
Expert aventurier
Expert aventurier
Posts: 512
Joined: 25 October 2003, 13:36
Contact:

Post by seth » 05 February 2004, 15:39

Oui et dans les jeux de rôle tes personnages sont identifiables par les points de vie, l'endurance, la force, le combat etc. (donc quantifiable) ou bien par des caractéristiques humaines comme l'humour, le courage, l'intelligeance ou la méchanceté etc. qui peuvent évoluer tout au long d'une histoire ?

Ca fait quand même une petite différence... B)
<a href='http://www.gknight.tonsite.biz' target='_blank'><img src='http://www.gknight.tonsite.biz/html/sig ... kfan14.jpg' border='0' alt='user posted image' /></a>

User avatar
Londeau-Lune
Aventurier d'exception
Aventurier d'exception
Posts: 6878
Joined: 20 June 2006, 15:26
Location: Six cent soixante sixième porte à gauche

Post by Londeau-Lune » 21 June 2006, 15:09

Je trouvais la réflexion intéressante, alors je me suis dit qu'une p'tite remontée de topic ne déplairait pas forcément à tout le monde : le débat est loin d'être achevé...

Est-ce qu'on peut dire que des jeux mêlant par exemple infiltration et aventure sont des jeux d'aventure ? Je pense à BS3 ou à dreamfall, très fort, là...

Dans ma conception (très) personnelle du jeu d'aventure, je vois mal des jeux intégrant des phases d'action comme des jeux d'aventures comme tels... En général, un jeu d'aventure est pour moi un jeu où on doit résoudre des énigmes, qui ont un rapport direct avec l'intrigue (exit jewels of the oracle, par exemple). Il y a un personnage qu'on incarne, ou qu'on suit, et on doit avancer pour faire dérouler le scénario... Vous m'objecterez sans mal qu'à ce moment là, pas mal de jeu d'action peuvent être considérés comme jeu d'aventure, alors... Et vous n'auriez pas tort. Si je m'en tiens aux exemples qui m'ont paru entrer dans la catégorie, type monkey island, leisure suit larry, king quest et autre gabriel Knight, je me rends compte que je mets dans cette catégorie du jeu d'aventure des jeu comme keepsake, ou Ankh mais pas un jeu comme Dark fall...

j'ai l'impression que la difficulté tient au fait de la diversification du jeu d'aventure depuis quelques années, voire de l'apauvrissement de la catégorie, datant d'il y a quelques temps : le livre intéractif a fait son apparition comme genre de jeu d'aventure, par exemple. Un myst ne peut pourtant se comparer à un Black mirror... Mais je me trompe sans doute... Avez-vous quelques pistes pour alimenter la réflexion ?
SATOR
AREPO
TENET
OPERA
ROTAS

User avatar
YAZ
Team PA
Team PA
Posts: 9752
Joined: 27 December 2003, 18:01
Location: Bordeaux
Contact:

Post by YAZ » 21 June 2006, 21:39

Londeau-Lune wrote:[...] je mets dans cette catégorie du jeu d'aventure des jeu comme keepsake, ou Ankh mais pas un jeu comme Dark fall...[...]
O_o

Dark Fall est un pur jeu d'aventure ! ^^"
Dreamfall, en revanche, mélange un peu tous les genres, et est peut-être le titre de jeu que tu désirais citer, non ?

Question "alimenter" ce type de conversation, n'hésite pas à jeter un coup d'oeil sur le post dédié à Dreamfall sur ce forum, et à la discussion qui nous a opposé quelque peu, le représentant de Micro-Application et moi ^^"
De Offectibus - Ritual
Image


Y̖̙͚ͧ͊͒͑͌ͅA̦͉͎̫̼̗̍̃ͮ͛̈̉̇Z̹̻̩̲̦͖͇̿͛O̰ͧ͛R̪̈ͦ͒̇̌̿͛̚I̤̘̗̭̥̗̯̓ͩ́ͩ̋̓ͨṲ͇̻͉̦̹͖̙͖͐͛͊̂ͫ̾ͯ̚S̹̟̮̣̳͍̟͖͕̏̿ͦ̆ͨ̽

.

User avatar
Londeau-Lune
Aventurier d'exception
Aventurier d'exception
Posts: 6878
Joined: 20 June 2006, 15:26
Location: Six cent soixante sixième porte à gauche

Post by Londeau-Lune » 22 June 2006, 06:42

Qu'est-ce qui fait de Dark fall (on parle bien du même au moins : la gare, l'hôtel, les fantômes ?) un jeu d'aventure, à tes yeux ?

Moi il me rappelle beaucoup un jeu comme the Dark eye (l'adaptation des nouvelles d'Edgar Poe), que je ne classe pas dans la catégorie jeux d'aventure, mais plus dans celle du livre interactif...

Pour moi, le jeu d'aventure, j'ai tendance à le considérer, mais parce que je suis encore influencée par des séries comme GK, king quest, LSL, Kyrandia, monkey island, Simon the sorcerer, Indiana jones, comme deplacer un personnage à travers des décors, discuter avec d'autres personnages, ramasser des objets, qui, combinés les uns aux autres, te permettent de progresser dans le scénario qu'on te propose ; ils intègrent parfois des mini-jeu (concours de crachat et autre joyeusetés plus ou moins tordues comme la course d'obstacle de panneaux routiers), mais pour moi l'action s'arrête là. Ils ont à mes yeux, et j'insiste sur le "à mes yeux" (je ne demande à personne d'épouser ma vision des choses !) toujours linéaires dans leur déroulement : tant que tu n'as pas récupéré tel objet, tu ne peux pas avancer dans l'histoire.

C'est une vision assez restrictive, du jeu d'aventure, sans doute, mais j'ai du mal à considérer la saga myst comme du jeu d'aventure, par exemple ; j'ai plus tendance à les voir comme du livre, en fait. De très beaux livres, cela s'entend, avec des atmosphères prenantes ; des "romans vidéo-ludiques", en quelque sorte, où l'image remplace la littérature, les mots.

Je connais pas mal de gens qui n'ont pas "accroché" à myst, pour la simple et bonne raison qu'ils avaient entendu dire que c'était un jeu d'aventure, et qu'ils ont cherché dès les premières secondes de jeu les élément traditionnels de l'aventure, et, ne les ayant pas trouvé, ont laissé tomber... Résoudre purement et simplement des énigmes par immersion dans un univers que tu découvres à mesure de ta progression dans le jeu, ne les intéresse pas, en fait. J'ai vu sur pas mal de forum des personnes se plaindre du manque de création de jeu d'aventure depuis quelques années, parce qu'il leur manquait surtout des gabriel, des simon, des rincevent : ils ne s'attendaient pas à trouver dans l'aventure des Necronomicon, des Lochness, ou même, des Dark fall...
SATOR
AREPO
TENET
OPERA
ROTAS

User avatar
YAZ
Team PA
Team PA
Posts: 9752
Joined: 27 December 2003, 18:01
Location: Bordeaux
Contact:

Post by YAZ » 22 June 2006, 07:44

Tiens, voilà un sujet sur lequel nous n'avons pas le même avis ^_____^ C'est rare, c'est top, et ça lance une pitite polémique bien sympathique au final :)

Personnellement, les "jeux d'aventure" ne sont pas forcément "non-linéaires", et la linéarité n'inclue pas forcément une notion de "livre interactif". Si tu regardes Rayman, par exemple, on fait difficilement plus linéaire (malgré les petits jeux bonus excellents qui parsèment le troisième opus). Pourtant, il s'agit bel et bien d'un jeu de plateforme typique. La linéarité ne nuit en rien à ce jeu (au contraire). Les jeux d'aventure du genre de Myst & co sont probablement plus linéaires que des Grim Fandango (quoique ... dès le départ, on a le choix des Âges dans les Myst, et il reste possible de revenir à l'Âge principal à tout moment pour faire autre chose), mais il n'en perdent pas pour autant leur identité de jeu d'aventure.

La représentation graphique "à la troisième personne" est une façon comme une autre d'illustrer les jeux d'aventure. Ils peuvent être aussi d'une esthétique "Cartoon" ou en "slide-show" de photos réelles, en 3D pure ou autre : si l'immersion est réussie, si les énigmes/puzzles sont les seuls moyens d'avancer (qu'ils soient établis sur des résolutions de casses-tête, d'utilisation de machineries étranges, de simple association d'objets d'inventaires, de dialogues précis débloquant une situation ou encore une utilisation d'objets de façon "sens pratique" (genre clef + serrure = porte ouverte ^^")), cela reste avant tout un jeu d'aventure à mes yeux.

La seule chose qui peut nuire à l'identité même du jeu d'aventure, c'est le "mélange". Ainsi, intégrer de l'action, du réflexe, de l'infiltration, ... ce n'est pas dans le genre précis du jeu d'aventure, et cela nuit grandement au plaisir de nombreux joueurs (bien souvent, les jeux d'aventure ont comme public des personnes aimant se promener dans des lieux virtuels sans risquer la mort au coin de la rue. C'est d'ailleurs pourquoi ce type de merveilles neuro-ludiques regroupe des joueurs de tout âge, dès lors qu'ils sont capables de réflexion, et non de réflexes).

Ainsi, avec une grande quête principale, des énigmes/puzzles jalonnant le parcours du joueur, une totale absence d'action, ... on obtiens bien souvent des jeux d'aventure. Ce genre ludique peut se décliner sous bien des formes, cela n'empêche pas que ces moutures proviennent de la même volonté de divertir sans stresser. Après, la notion d'humour, de frayeur, d'austérité, le tout en 3D ou en 2D, à la "première personne" ou à la "troisième personne", ... tout ceci ne fait que diversifier le genre, sans pourtant en sortir.

La saga Myst est donc une des plus grande saga de jeux d'aventure (et est reconnue comme tel), tout comme celle des Discworld ou autres Zork Nemesis (entièrement en mode texte DOS au tout départ) et Gabriel Knight. Des préférences peuvent naître ensuite dans le coeur des joueurs (ce qui est normal ^___^), mais cela n'est alors qu'une histoire de goûts et non de détermination du genre ludique. Du moins, c'est mon avis personnel.

(En revanche, "The Dark Eye" est vraiment un jeu à part, je l'admets volontiers. Il se rapproche plus du style "Jeu d'aventure" que d'autres genres pré-établis, et c'est pourquoi il est rangé dans cette catégorie, mais il rejoint volontiers "Gadget Past to the Future" question style "Ovni Ludique" ^^" Et DarkFall est un jeu typique linéaire où tu dois vraiment tout découvrir petit à petit, en notant le moindre détail, en récupérant les objets mis à ta disposition pour les utiliser le bon moment, ... bref, il correspond assez bien à ta propre description du jeu d'aventure si ce n'est qu'on ne discute pas avec grand monde (à part peut-être avec des fantômes, sans réel choix de dialogue, mais ça c'est une esthétique ludique voulue par les auteurs, tout comme la vision en mode "première personne"))
De Offectibus - Ritual
Image


Y̖̙͚ͧ͊͒͑͌ͅA̦͉͎̫̼̗̍̃ͮ͛̈̉̇Z̹̻̩̲̦͖͇̿͛O̰ͧ͛R̪̈ͦ͒̇̌̿͛̚I̤̘̗̭̥̗̯̓ͩ́ͩ̋̓ͨṲ͇̻͉̦̹͖̙͖͐͛͊̂ͫ̾ͯ̚S̹̟̮̣̳͍̟͖͕̏̿ͦ̆ͨ̽

.

User avatar
Londeau-Lune
Aventurier d'exception
Aventurier d'exception
Posts: 6878
Joined: 20 June 2006, 15:26
Location: Six cent soixante sixième porte à gauche

Post by Londeau-Lune » 24 June 2006, 07:32

Personnellement, les "jeux d'aventure" ne sont pas forcément "non-linéaires", et la linéarité n'inclue pas forcément une notion de "livre interactif".
Heu... J'ai pas dit ça ! ! ! :o
Ils sont à mes yeux [...]toujours linéaires dans leur déroulement : tant que tu n'as pas récupéré tel objet, tu ne peux pas avancer dans l'histoire.
(bon d'accord, j'ai oublié le s à "sont"... :oops: )

Qu'entends-tu par linéaire, parce que là, j'avoir l'impression de faire un abus de langage. Je voulais dire : "qui se déroule par étapes successives dans une chronologie préétablie"...

C'est en ce sens que je ne vois pas le jeu Myst comme un jeu suivant une ligne temporelle définie (comme Dark fall, d'ailleurs) ; on est libre de visiter l'intégralité des univers qui nous sont proposés, sans même résoudre les énigmes (bon il est vrai que dans Realmyst, il faut résoudre la fin pour obtenir le code de rime). Dans riven, par exemple, résoudre les énigmes ne sert pas à grand chose pour faire le jeu : elles permettent surtout de progresser dans l'univers, et il n'y a pas de chemin préétabli pour les résoudre ; on peut revenir en arrière, s'occuper de la cocotte après s'être promené dans le batyscaphe, ou avoir utiliser l'ascenseur souterrain de l'île des cartes et ainsi de suite. Intervient alors la performance personnelle du joueur : pour le faire vite, on peut s'attaquer à un ordre précis et logique dans les énigmes, mais on n'est pas pénalisé dans le jeu par le fait de faire les choses "à l'envers". C'est en ce sens que je vois la saga myst comme des jeux non linéaires. Du coup pour moi, ils sortent de la catégorie "aventure", pour devenir des livres d'images qu'on propose à la découverte du joueur. Quand je fais Myst, Uru ou Exile, j'ai l'impression de feuilleter un très beau livre sur une civilisation inconnue que j'ai envie de découvrir. Bien sûr, après la découverte vient la linéarité du jeu, et particulièrement dans Riven, où les fins peuvent prendre différents aspects en fonction par exemple du fait de libérer Catherine avant ou après avoir emprisonné Glenn : là le retour en arrière n'est plus possible, et seule la sauvegarde permet de revenir en arrière.

Quand on parle d'ailleurs, de myst-like, en général, je fronce les sourcils. Peu de jeux sont à proprement parler des myst like ; on entend généralement par myst-like aventure se déroulant dans un univers inconnu du joueur, ou celui-ci est amené à resoudre des énigmes plus ou moins logiques et complexes, basées sur des conceptions "aliens" (étrangères). Et d'y classer, Reah, Morpheus, schizm et autres jeux d'énigmes. Et pourtant : ces jeux ne sont pas des myst-like : ce sont pour moi des jeux d'aventures, où les enigmes d'objets sont remplacées par des énigmes de logique. En myst-like, je vois plus Rama, Shivers, Alida, Dark Fall et Rhem, par exemple, ou même Phisikus, qui sont des jeux où on peut se "promener" dans des univers inconnus ; bon, il est vrai que pour rhem, la notion de beau livre d'image est quelque peu abusive, je le reconnais, mais c'est un jeu qui reste à mes yeux un livre à feuilleter...

A la rigueur, j'ai trop tendance à être littéraire ; pour moi le jeu d'aventure s'apparente au roman d'aventure, où revenir en arrière n'a de sens que si on n'a pas compris l'action qui s'est déroulée et du coup les opportunités qu'elle offre désormais au héros. Le jeu mystien lui s'apparente au livre de photographie, dans lequel on peut revenir en arrière pour contempler telle ou telle image plus longuement que les autres, en s'impregnant de l'atmosphère qui s'en dégage. Notez, cependant, que je ne considère pas Myst 4 et Myst 5 comme étant à proprement parler des myst-like : ils sont bien plus ancrés dans une histoire que ne l'étaient les premiers volets de la série.
SATOR
AREPO
TENET
OPERA
ROTAS

User avatar
YAZ
Team PA
Team PA
Posts: 9752
Joined: 27 December 2003, 18:01
Location: Bordeaux
Contact:

Post by YAZ » 24 June 2006, 12:11

Même les jeux de la Saga Myst sont soumis à des restrictions chronologiques quant au déroulement de l'histoire : il faut lire la lettre sur le sol, puis accéder à la salle du quai, puis compter les leviers de toute l'île, puis entrer le bon code pour avoir le message vidéo, puis aller à la bibliothèque pour activer le cadre, et enfin accéder à un monde (Âge) au choix. La seule liberté offerte est de pouvoir choisir le monde à parcourir en premier. Mais finalement, est-ce une réelle liberté, lorsqu'on voit que seul dans l'Âge mécanique (du rouage) on a l'explication des bruits indiquant les directions qui permettent de sortir du labyrinthe du monde de la fusée, etc ... un ordre logique est finalement imposé aussi pour pouvoir finir ces Âges, même si au premier abord on se sent extrêmement libre de faire et d'aller où l'on veut (pour rester bloqué ... et devoir repartir à la bibliothèque, bredouille ^^").

La volonté des auteurs d'offrir ce semblant de liberté est un choix esthétique/logique qui n'altère en rien le processus général d'avancement dans le jeu : balade dans les décors (sans combat ni infiltration ou réflexes), lecture de documents (lettres, livres de bibliothèque), petites énigmes logiques (casses-tête, machineries, puzzles en tout genre), ... bref, un jeu d'aventure, tout simplement ^^

La linéarité semblait être, selon toi, une chose indispensable pour avancer dans les chapitres d'un jeu d'aventure ... et je faisais remarquer que cette linéarité n'était pas présente dans tous les jeux d'aventure, et qu'au final elle s'apparenterait bien plus à ta définition de "livre interactif" (on suit les chapitres de l'histoire, peu à peu, à la façon d'un "Phantasmagoria"). Il ne faut pas oublier non-plus que bien des jeux d'aventure que tu estimes être classés dans cette catégorie proposent bien des fois de grandes libertés au joueur, pouvant même permettre de résoudre des problèmes de façons différentes ou de les aborder sous des angles différents. Et lorsqu'on regarde, par exemple, "Toonstruck", sitôt arrivé au carrefour des mondes, on a la possibilité d'aller à peu près n'importe où (ville sombre, ville cartoon, retourner à la ville "gentillette" ...). Bref, les choix offrent une grande liberté d'action au joueur, mais cela n'empêche aucunement que tout devra être fait, quelque soit l'ordre, pour poursuivre sa route. Pareillement pour les Myst & co.

L'appellation de "Myst-like" est logique en soi, car elle réunit tous les jeux de même esthétique (vision à la "première personne", avec une navigation en "slide-show") ET de même logique (pas de combats, pas de stress, pas de shoot ni d'adresse type "plate-forme", ... le joueur n'avançant qu'après avoir trouvé des indices, déverrouillé des machineries et trouvé les objets adéquats). Évidemment, la série Myst est une des très rares série de jeux vidéo d'aventure à ne proposer quasiment aucun inventaire : juste la place de prendre une page de livre, un médaillon, un appareil photo, un bouquin, ... bref, rien de pharaonique. Mais peut-on restreindre le domaine des jeux vidéo d'aventure à la seule utilisation d'un inventaire complexe ? Car pour le reste, Myst & sequels n'enfreignent pas la logique ni la représentation esthétique de la catégorie des jeux d'aventure. Ils sont, certes, différents des Gabriel Knight & consorts du point de vue de l'interface, mais sont malgré tout de purs jeux d'aventure (Myst est d'ailleurs un des jeux ayant donné ses lettres de noblesse à ce genre ludique).

Quant au domaine du scénario, il est vrai que parfois il n'est que suggéré (comme dans Myst, par exemple, où l'on finit par ne chercher que des pages de livre pour libérer un des frères), alors que par d'autres moments il est bien plus élaboré (Grim Fandango, par exemple, dont l'histoire complexe nous entraîne dans bien des lieux différents, rencontrant bien des personnages intrigants). Mais si l'ensemble du jeu reste dans la lignée principale des jeux d'aventure (esthétique, logique, interface, ...), je ne vois pas pourquoi on devrait le considérer autrement que ce qu'il est : un simple jeu d'aventure où la beauté de l'atmosphère générale prime légèrement plus que le scénario en comparaison avec d'autres titres. La famille des jeux d'aventure est vaste, comptant bien des membres différents : si Monkey Island 4 et DarkFall sont à mille lieux l'un de l'autre, il n'en restent pas pour le moins des frères ludiques, s'adressant pour des raisons différentes à des personnes de goûts esthétiques parfois différents (quoique, personnellement, j'aime beaucoup ces deux jeux).

Je maintiens que, à mes yeux, seules les scènes d'action/shoot/infiltration/plate-forme dans un jeu peuvent faire que ce dernier ne soit pas considéré comme un jeu d'aventure, car ces scènes appartiennent réellement à des catégories de jeux différentes bien précises, et demandent donc au joueur d'autres qualités que l'observation, la patience, l'intelligence et la méticulosité. Le seul jeu qui fasse exception à cette "règle" est, pour moi, "9 the Last Resort", car malgré la terrible scène d'action/shoot/réflexe de la cave (avec les rats, où, sur un fond de musique de cirque très stressante, on doit constamment recharger son arme pour les toucher le plus possible), tout l'ensemble du jeu est totalement dépourvu de cette logique "hors-aventure".

Maintenant, libre à toi de considérer les jeux "incriminés" comme des livres interactifs ^^" Mais j'avoue que ça fait bizarre de lire qu'un jeu comme Myst ou DarkFall puisse être vu comme autre chose que des jeux d'aventure ;)
De Offectibus - Ritual
Image


Y̖̙͚ͧ͊͒͑͌ͅA̦͉͎̫̼̗̍̃ͮ͛̈̉̇Z̹̻̩̲̦͖͇̿͛O̰ͧ͛R̪̈ͦ͒̇̌̿͛̚I̤̘̗̭̥̗̯̓ͩ́ͩ̋̓ͨṲ͇̻͉̦̹͖̙͖͐͛͊̂ͫ̾ͯ̚S̹̟̮̣̳͍̟͖͕̏̿ͦ̆ͨ̽

.

User avatar
Epok
Ange gardien de PA
Ange gardien de PA
Posts: 15232
Joined: 19 October 2005, 19:59
Location: Château des Carpettes

C'est quoi un jeu d'aventure aujourd'hui ?

Post by Epok » 31 May 2012, 19:51

Ou devenu... ? Je suis perdue et si je dis le fond de ma pensée, on me dira que je suis rétro, bonne à mettre au placard. C'est peut-être pour ça que je déserte de plus en plus notre coin de rencontre sur ce forum et que je me réfugie de plus en plus dans les vieilles fiches de PA. Je ne sais plus si je dois ouvrir ou pas la fiche pour un jeu. Je suis d'une autre génération aussi, j'ai vécu des heures et des nuits merveilleuses à jouer, ce qui n'est plus le cas. Je n'ai pas touché à un jeu depuis la sortie de The Next Big Thing de chez Pendulo, profondément déçue. Et puis, on ne trouve plus les jeux d'aventure dans nos magasins. C'était mon plaisir et on me l'a enlevé et j'ai du mal à le vivre.

Je ne dis pas que je ne crois pas en Deponia ou Le Testament de Sherlock Holmes ou autres titres. Je dis simplement que je ne sais plus ce que c'est un jeu d'aventure à l'heure actuelle. Et j'ai surtout perdue l'envie de jouer, d'explorer les titres qui sortent, là, c'est plus grave. Je n'ai plus le feu sacré comme avant ! :pissed:

Et vous, vous en êtes où avec votre définition 2012 et votre passion ? :)

Post Reply