Planète Aventure
Machinarium
Développeur Amanita Design
Éditeur Daedalic Entertainment
Distributeur Koch Media France
Date 3 juin 2010
Genre Mystère / Indépendant
Vue 3e personne 2D
Série
Compatibilité Windows XP / Vista / Windows 7 / Windows 8
Plateforme(s) Android | iPad | Mac | PC | PSN
Gameplay Point & Click
Solution complète par Gaétan
Machinarium est un jeu très intéressant, sans nécessité de langage puisque fait par image.
Plein d’humour, de difficulté moyenne et ayant les solutions incorporées méritées par un jeu.
L’ampoule à coté de ce jeu solution, en haut à droite donne le but à atteindre sur le moment.
Graphisme excellent, très logique et astucieux, en bref un jeu captivant.


Cette aventure débuta en un dimanche pluvieux, où l’envie d’évasion est plus impérieuse.
Mon écran d’ordinateur me tentait, je cliquais !


D’emblée je suis seul face à un dépotoir que le robot de service vient alimenter !
Je clique sur une vieille baignoire par deux fois pour la faire tomber et dessous je vois… une boite ?
Je clique également deux fois pour faire tomber un corps à une jambe et un bras !
Eh bien me voilà avec un robot sympathique.
Une bestiole me fait comprendre qu’elle serait désireuse d’avoir la poupée inaccessible tout là-haut.
Mon robot qui peut s’agrandir, ou rapetisser, me permet de l’atteindre.
Je la donne en échange d’une jambe… et d’un bras qui tombe à l’eau ! Zut me dis-je.
A tout hasard je prends, avec mon robot, l’aimant et le fil que j’assemble. Puis je me dirige vers la canne à pêche et Roby (je baptiserai ce robot Roby) la courbe vers l’avant. La ligne va lui permettre de repêcher le bras et de passer de l’autre coté et en avant pour l’aventure….

Roby se dirige vers la cité que l’on aperçoit au loin et arrive devant un pont levis…ben on le bouscule sans ménagement ! Enfin ! L’importun au chapeau bleu lumineux demande le passage, pourquoi pas moi ? Mais Roby a beau demander c’est non ! Je réfléchis pour lui parce qu’il attend les directives du maitre ! Voyons disait l’aveugle à son frère qui était sourd… il y a bien un cône auprès, prenons toujours et une lampe mais tout en haut du lampadaire, eh bien montons. A mi chemin Roby ne peut plus monter, diable !
Attente et réflexion, le maitre sèche. Ah le coup des échelons ! Allez Roby prend celui du dessous et met le dessus, grimpe et recommence. Une extension et hop voilà c’est fait et met-la sur la tête stp. Et le chapeau aussi. Flagrant, un chapeau à rayures ça ne va pas. Plongeons-le dans le bain à coté : ah oui mais c’est tout blanc. Et Roby qui ne m’aide pas ! Quoi faire ? Il faudrait qu’il soit bleu ! Demandons quand même l’entrée. Refusée !
On tourne en rond mon robot et moi ! Y a-t-il un autre chapeau bleu ? Fouillons. Voilà la solution, dessous les chapeaux il y a une teinture bleue. A mettre dans le bain et c’est parti. Redemande et c’est accepté. Oui mais Roby a dû se mettre en grand et le voilà rentrant à petits pas et glissant sur l’huile !

Patatras ! Nous voici dans un sous sol. En haut de l’escalier une manette pour faire passer un wagonnet, mais pas nous ! Tiens une crosse dirait on, juste à coté de la porte, à mettre sur la rampe pour faire la symétrie. Le but est de mettre un sabot sur le rail et ce sabot on le voit tout là haut !
Comment y allez ? Fouillons, et à coté de la porte automatique en mettant Roby en nain, on peut accéder à un mécanisme, oh oui cela met un tube dans le trou de notre choix ? Oui mais lequel ?
Après divers essais, c’est en bas et le second, Roby peut y grimper à condition de s’allonger. Donc le code est 2A. Allez mon petit robot du nerf et va me chercher ce sabot. Merci !
A mettre sur le rail de droite sinon à gauche on est gros Jean ! Poussons la rampe par le bas. Vlan le wagonnet est par terre. Roby y prend les roues et je lui demande de les mettre sur les rails et de monter dessus. Bien vu ! Allez un coup sur la rampe et on rentre.

Bien vu, il faut sortir par le gros conduit à droite ! Oui mais comment ? Une affichette à coté de la porte, ça renseigne. A droite il y a un mécanisme, moi et Roby on commence à comprendre la philosophie de l’endroit donc cherchons un inter pour ce mécanisme. Pan ! En plein milieu il y a un bouton. Voyons ce tableau… il faut essayer donc essayons. Roby m’attend, je fais plusieurs essais et finis par comprendre qu’il faut le 1 en bas le 2 en haut et le 3 en bas. J’enclenche, Roby court au wagonnet et en haut il saute sur la plate forme de gauche, ouf ! Mais c’est fermé ! Où est cette clé ? Redescendons, et cherchons. A coté de la porte à droite elle est là, oups, à nous et on recommence.
Des fils électriques, que faire ? Ah oui inverser les fils inversera la marche et on pourra sauter dans la conduite à droite. Mais c’est bien sûr… sauf que ça ne marche pas !
Au milieu il y a encore une jonction électrique que l’on peut inverser. Et voilà le travail.
Roby recommence la même manœuvre et nous voici devant une pièce occupée. Que font-ils ? Bizarre, ah les bandits ils kidnappent Roby, et en prison !

Le codétenu a l’air HS, il veut juste une cigarette ! Bof on va le satisfaire le pauvre…
Pour l’instant fouillons ! Une poignée de robico, un peu de mousse et du papier. Quoi faire avec ça ?
Ben mon gars t’as ce qu’il faut pour une cigarette ! Donc Roby s’étire et place la mousse sur la lampe qui grille l’herbe, v’là du tabac… enfin presque ! Mélangé avec le papier ça fait son effet !
Le robot parait content puisqu’il donne un bras télescopique, toujours bon à prendre.
Toujours curieux, moi and Roby, nous allons voir dans la cellule 2 puis dans la cellule 3 mais là avec notre bras à rallonge en se faisant nain ! Y a une bébête ! A coté pas moyen de faire autre chose que de secouer jusqu'à faire tomber le balai.
A prendre et mélanger avec la poignée, excellente clé pour les égouts ! Eh, eh !
En bas Roby doit se rapetisser sinon ça ne passe pas ! Je lui fais prendre le chemin par la droite pour ouvrir l’égout avec la même clé. On se trouve tous deux dessous la table d’un obsédé du tir au pistolet. Impossible de sortir sans se faire voir ! L’astucieux Roby le pousse lorsqu’il se balance en arrière (enfin c’est moi qui le dicte à Roby !)
Et du coup chute. Pendant qu’il se relève Roby lui chipe ses munitions ! Bête et discipliné le voilà qui s’en va en récupérer d’autres au tableau. Le moment de sortir mais pour quoi faire ? Roby ne sait pas … et moi non plus ! On recommence la séquence jusqu’au moment où je crois comprendre.
Pendant qu’il a le dos tourné on peut lui prendre la clé à sa ceinture ! Roby éparpille les billes au sol et je lui commande, au moyen de la clé, de tourner les deux interrupteurs sur témoins verts.
L’andouille s’en va et on en profite pour aller à gauche visiter les cellules. La troisième est fermée !
Retour dans la salle et Roby part par la porte du haut. Nouvelle salle et je me sens attiré par la lunette. Voyons cela. Les deux bandits ont l’air de manigancer quelque chose.
On dirait une bombe, ben v’là autre chose ! Ah mais oui c’est vrai, les bandit, la bombe vue…
Roby botte en touche sur la boite, c’est une boite boomerang ! Rigolo.
Moi, curieux comme une vieille chatte, j’éteins la lumière juste pour voir et je vois. 4 h 45.
Là ça fait clic ! À la cellule 3 y a un boitier qui demande les chiffres. Vite en bas sur le mécanisme pour saisir 4 h 45 et ça marche ! Hourra ! La cellule 3 s’ouvre.
Roby me signifie que lui ne peut pas savoir quoi faire avec cette énigme donc je m’y colle ! Succès.
Je peux disposer d’un pistolet avec une ficelle qui pend lamentablement. Doit manquer un truc !
Je fouine, Roby fouine et tous deux fouinant on finit par voir une fouine, pardon une ventouse dans la cellule 2. A prendre mais faut être grand ! A associer avec le pistolet. Pourquoi ? On ne sait …
On sort dehors sur un quai et voilà encore des problèmes à résoudre ! Surtout pour moi !
Tient une dame avec un parapluie qui veut bien le donner en contrepartie d’un chien.
Vu ce chien de l’autre coté de l’eau. Et le parapluie servira pour traverser sous la flotte. Bon !
Le pistolet va servir pour capturer Mirza ! Mais là il se cache derrière le bidon et Roby ne peut l’atteindre. Va falloir aider mon petit robot sinon on va tourner en rond.
A tout zazar, voyons ce mécanisme au dessus de la dame. C’est pour moi, une énigme que je résous avec peine : 3-5-6-4-2-1-3-5-7-6-4-2-3-5-4 et un coup de levier. La paume d’arrosoir a… du magnétisme ? Mais oui vas-y Roby pousse le container dessous et hop y a plus qu’un seul container qu’il remet à sa place d’origine. Il monte dessus puis a l’échelle en s’agrandissant et le voilà installé dans une cabine. A toi semble t-il dire. Je mets, au moyen des commandes, la bouée à coté du cleps et j’arrose d’huile, ah ça c’est bon pour Mirza. Roby descend dare, dare et je tire sur le chien, oups y a plus qu’a le donner à la dame pour avoir le parapluie et poursuivre notre chemin. On se complète très bien Roby et moi, alors en avant.

Il se trouve dans son monde avec plusieurs robots dont trois musiciens. Mais quoi faire ?
Allons faire un tour dans le cabaret. Des joueurs de cartes mais c’est fermé !
Pas d’autre chose à faire que de jouer aux morpions… Là le mec est mauvais joueur et c’est très difficile de gagner. Après maint essais c’est bon mais lui restera mauvais joueur et envoie balader tous les pions ! Je montre à Roby où ils sont et il les ramasse ainsi que le papier collant sur l’étagère. L’idée me vient que ce serait bien pour le saxophoniste, et de fait le voilà qui se met à jouer, jouer, tellement jouer que le voisin du dessus a un geste de colère et envoie un pot vide en bas !
Roby on se taille de là, ça craint LOL. Prenons les escaliers pour voir quoi faire là-haut. Il y a une mémé qui demande de l’huile dans sa burette. On verra cela dés que possible. Je vais lire les deux affichettes, signes cabalistiques et chiffres romains. Je demande à Roby de prendre la manivelle qui est sur la murette et de la poser à sa place évidente dessous les affichettes. C’est moi qui dois tourner jusqu'à ce que la petite aiguille soit sur le premier signe et la grande sur VII. Ben quoi normal il fait jour. La dame qui semble être la « dame pipi » s’en va, tient pourquoi ? Mais derrière elle se cachait encore une affichette. Je repère les signes pour les inscrire et cette fois c’est l’homme de la tour qui s’en va. Je fais monter Roby pour voir ce qu’il y a à glaner. Tous comptes fait il n’y a qu’un haut parleur, toujours bon à prendre, sait-on ? Notre équipe part explorer l’escalier à gauche de la dame qui est partie.

Encore et toujours des problèmes mais n’est-on pas là pour ça, hein Roby ?
Je m’attaque au taquin de suite, au réverbère. Mais un oiseau farceur me chipe une pièce.
Et je remarque que cet oiseau me singe en fait ! Il copie tout ce que je fais ! Cela me donne une idée : exécution : Roby va au centre du pont et s’accroupit, s’allonge etc… jusqu’à ce que le fil casse !
Paf ! L’oiseau est tombé par terre, c’est la faute à Voltaire… et il laisse la pièce que Roby reprend vite. Je fais ce taquin, assez facile, et je comprends que c’est le moyen de mettre ou couper l’électricité. Pour l’instant, de connivence avec mon ami le robot, on monte sur l’échelle, on débranche la prise de courant et pendant que le réparateur remet en place, Roby tire sur le fil.
Du coup le réparateur change de place. Ça sert à quoi ce qu’on a fait là Roby ?
Je remarque des étincelles au fil coupé. Ah ! Alors coupons le jus avec le taquin ! Il ne faut pas vivre dans le danger. Sans idée de ma part, Roby va taquiner le chat là haut sur le mur, celui-ci s’en va… et revient. Mais une observation me revient à l’esprit : dans le tuba du musicien il y avait des yeux rouges. Un rat ? Et rat + chat… Quoi faire ? Mais attraper le chat tient ! Comment ?
Allez, on va lui donner une secousse au chat, secousse électrique. Je demande à Roby de faire une épissure du fil sur la grille du pont puisque le chat passe par là. Je remets le courant et vas y Roby, taquine encore le matou… Et ça marche, le voilà par terre ce chat, vite Roby avale ! Mais Roby prend une décharge, zut il faut couper le courant avant !
On va vite voir si l’idée est bonne, allons voir les musiciens. Là on met le chat dans le tuba et de fait un rat sort. Du coup ce sont deux musiciens qui jouent. Et le voisin grogne plus fort et envoie un autre pot se fracasser. Roby récupère la plante et il a raison.
Où ça mène cette entrée à coté de ces stars ? Mais je reconnais l’entrée principale. Et l’huile qui est par terre… Je pose la burette qui se remplit, merci m’sieu.
Retournons sur la place en haut pour donner la burette à mémé. Elle parait contente mais veut maintenant de l’huile de tournesol !! Ah là mémé t’exagère, bon enfin ! N’empêche qu’elle a libéré la plaque d’égout alors allons voir.
Il y a un robot clé mais il ne veut rien faire sinon écouter de la musique, va falloir le contenter.
A gauche un alignement de vannes et une clé ! Il en faut trois, où sont les autres ? Roby en trouve une dans l’écoulement mais imprenable ! Un coucou dans le tuyau au centre et là on voit les gardiens. Moi, curieux je vais feuilleter ce livre à droite et bien m’en prend car à la dernière page… la troisième clé ! Mais comment procéder avec ces clés ?
Un peu à court d’idée, notre équipe se promène et passe par les musiciens. Et là clic !
Le papier collant et les mouches que j’ai vues juste à coté du cabaret ? Je les capture et les libère devant le tenancier ! Là c’est la panique ce qui donne à Roby le temps et le loisir de prendre le fût.
Et un tambour pour ces messieurs, un ! Alors là c’est le cirque, l’orchestre fait un de ces tintamarres !
Et le voisin, excédé en jette son poste radio ! Pas abimé Roby ? Si le haut parleur ! Mais on a ce qu’il faut pour réparer, et ce sera pour le robot de la cave ! On y va et on le pose sur la table. Heureux le robot-clé s’éclate tout seul avec sa musique et se met à danser. Roby va le chercher et l’emmène pour dévisser la vidange et du coup les gardiens sont noyés ! Bien fait ! En plus on gagne la troisième clé. Voilà le coup des vannes… Comme on voit très bien si l’eau coule ou pas dans le tuyau, j’essaie quelles vannes je dois couper et je trouve, il faut couper, en haut à gauche les deux premières et en bas à gauche la seconde.
Il n’y a plus qu’à remonter vers la fontaine et y descendre pour rentrer dans la conduite.

Nous voici, Roby et moi, sur un ascenseur extérieur, un seul moyen, appuyer sur le bouton et descendre. Roby va jeter un coup d’œil au hublot. Il y a la prisonnière qui se trouve là mais comment la délivrer ? Je m’adresse directement à elle pour la guider. Je la nommerai Robbie dorénavant. Elle me montre que par une pédale l’huile coule dans l’évier. On s’en souviendra !
Je lui demande d’ouvrir le placard et de prendre le maïs, à tout hasard car pour l’instant je ne vois pas à quoi ça peut servir ! Maïs, maïs, donc pop-corn, alors je lui dis d’ôter la marmite du feu, de la poser par terre et de mettre ce maïs sur la plaque.
Inespéré ! Car le maïs en éclatant passe par la cheminée et fait tomber le crochet extérieur.
Je repasse à Roby pour lui demander de le prendre et le faire passer à l’intérieur.
Robbie va monter sur la marmite et avec le crochet faire tomber la plaque en haut et prendre le serpentin. Je lui fais remettre la marmite sur le feu et ce serpentin dedans. On obtient un tuyau qui branché sur l’évier, va permettre d’alimenter le réservoir de l’ascenseur dehors, allez Roby !
Reste à faire démarrer le moteur par la poignée et … rien du tout, l’ascenseur ne monte pas !
Encore un petit problème à résoudre. Inverser les boules, ce que je fais sans difficulté.
HG à D / BG en H / BD à G / HD en B / G en HD / B en HG / H en BD / D en BG
HG à D / HD en B / BG en H / BD à G / G en HD / B en HG / H en BD / D en BG
Là on peut monter, tout en haut où nous attend une série de questions. Roby me faisait confiance.
Hélas il avait tort car j’ai dû mettre un temps fou à comprendre qu’il fallait répondre toujours faux pour mettre le ventilo en colère et le voir s’éclater, au vrai sens du terme ! Roby pénètre…
Nous voici dans une serre ! Je regarde partout avant de guider Roby et décide de voir ce tableau électrique à droite… apparemment un parcours à faire de manière à tout couvrir ! Eh, eh pas facile.
Le premier si, yaka ! Mais au second faut chercher mon gars. Et ce robot qui ne peut m’aider.
En commençant par la gauche de la case du bas c’est bon, et de deux ! Pour le 3 je finis par comprendre qu’il faut démarrer par le bas de la case à droite. Un appui sur le bouton général et le soufflant se met à souffler, normal ! Et la plante réchauffée pousse prodigieusement !
Je mets ce soufflant devant tous les arbres en remettant le courant par l’inter général.
Roby pique la béquille et va fouiller la fleur en haut sur la passerelle… qui se referme ! Ah !
Roby met la béquille de façon à ce que la fleur reste ouverte et dedans : une loupe ! Ça peut servir;
Sur le second pot à gauche Roby plante les feuilles qui nous reste, secoue et avale direct les graines de tournesol, enfin je pense ! Je pense aussi que ce robot est un vrai pitre !
Je me replonge dans la résolution des trois autres parcours. Le 4 en partant d’entre les deux du haut vers le bas. Puis le 5 en partant de la seconde case depuis le haut et depuis la gauche, et vers le haut.
Pour la dernière en partant de la case 3 depuis le haut et 2 depuis la gauche, vers le bas. Reste l’inter général qui met le courant sur le projecteur. Je suis attiré par le vol d’un papillon que je regarde à la loupe, joli. La loupe… mais oui il faut la mettre devant le projecteur. Allez Roby, exécution !
Là je galère, quoi faire ? En fouillant le bureau je prends les tiroirs que je mets dans le projecteur, c’est beau et je retrouve le papillon. Bon plus rien à voir, on s’en va Roby ? La porte demande un code, facile à reconnaitre : c’est le dessin du papillon, donc sortie d’office.
Y a un gros qui bouche la porte, faut pas se gêner ! Il demande des piles pour sa poupée mécanique.
A voir et A +. Je vois un pressoir sur le coté, Roby y met les graines et pompe. Il ferait un bon shadock ce zèbre. L’huile coule et se perd ! Bon compris ! Roby met la burette dessous, c’est mémée qui va être contente. Roby secoue encore l’arbre et remet les graines dans le pressoir. C’est plein.
Et comment on descend hein ? Mais par la rampe verticale au fond, zoummm.
Ben Roby, tu ne vas pas rester là, faut sauter !

Et nous voilà reparti voir mémé qui est toute contente et nous donne un ticket. Elle jette son pansement inutile que Roby ramasse, perd rien celui-là ! Le ticket ! Vite on monte pour entrer là où on avait été bloqué !
C’est une salle de jeux, on va gagner des sous ! Mettre la manette sur 1 pour le premier jeu et hop Roby en selle et pédale… 33 tours et le jeu 1 s’allume. Il faut éliminer les diables. J’y mets du temps mais je finis par avoir une pièce, merci ! Manette sur 2, Roby me fait son 33 tours, ce jeu dur, dur ce sont des labyrinthes (doc à la fin des soluces).
Un petit dernier Roby ? Mais le jeu a un court circuit ! Bon 2 pièces feront peut être l’affaire.
Il y avait une machine à sous vers mémé, allons-y. Et Roby récupère deux piles. Ça c’est bon pour le gros. On y retourne par la rampe verticale mais il refuse les piles. Il faut les lui attacher ensemble avec le ruban. Quel culot ! Enfin on a la porte libre c’est déjà ça.

On est où là ? Et kézako ? Roby clique sur le boitier et je vois qu’il manque 2 lampes ! Aie !
Je tourne en rond et Roby avec ! Tiens on peut prendre de la terre pour salir la moquette !
Illico presto un robot aspirateur intervient et Roby s’amuse à le prendre et le secouer. Bravo Roby, excellente idée car on obtient une lampe. A mettre où ça manque et je choisis en haut à droite.
On ne peut pas dessiner l’étoile à 8 branches mais toutes les autres figures. Avec l’étoile à 5 branches Roby sent une secousse ! On est dans un ascenseur, mais oui ! On sort donc à l’étage 2.
On ne peut pas monter, il y a urgence : alerte à la bombe !
Aux WC il y a une paire de ciseaux donc Roby va pousser la manette pour que l’aspiro vienne aux WC dans le trou duquel on voit la bombe ! Roby monte et attrape les ciseaux en se mettant en position haute. Une vraie Citroën DS ! Aspiro sous la lampe pour couper le fil et retour aux Ch… WC.
Important, ne pas oublier de débrancher le courant pour manipuler les ciseaux.
Là Roby attache le lustre à l’aspiro puis aux WC. A la manette pour avancer… ce qui fait un beau trou.
En regardant Roby voit la bombe. N’hésites pas Roby, élances-toi avec le papier WC !
A mon tour de jouer. Il faut mettre dans l’ordre noté sur la porte. Facile, y a qu’à suivre les fils et noter. J’enlève tous les coupe-circuits et les remets dans l’ordre présumé DBEAC. Ça marche !
Bombe neutralisée mon capitaine. Ouf ! On peut monter ces escaliers maintenant. Et pour voir quoi ? Encore un gros robot qui parait bien malade ! N’empêche qu’il nous met au courant d’un enlèvement. Voilà l’histoire de la petite prisonnière. Bon il faut trouver cette satanée rallonge. Y a bien un compartiment mais il est fermé et verrouillé. Une histoire de serpent… allez au boulot ! (doc à la fin des soluces). La rallonge était bien là, alors on se connecte au robot. Il nous demande de jouer les anti-virus et là c’est chaud, chaud ! (plan à la fin des soluces).
Il s’agit de trouver le pistolet et de le valider dans la serrure, après quoi il faut anéantir tous les virus qui sont agressifs les bougres. Eh bien ça vaut le coup, on obtient une tape amicale et le conseil de délivrer la prisonnière. Et en prime la lampe qui nous manquait ! Retour à l’ascenseur pour y mettre la lampe manquante et direction sous sol (étoile 8 branches). Du travail pour Roby… sous ma direction bien sûr ! Un coup de maillet sur ce cadenas et pan…ben non ! Par contre sur la vitre à droite oui, pour avoir une clé.
Mais il nous manquait une clé dans l’ascenseur ! Quick on y va et on trouve une bombe de neige carbonique. Retour au sous sol, je pige. Un coup réfrigérant sur le cadenas et là un coup de maillet.
Au revoir les gardiens, aux oubliettes, au déversoir, à la vidange. Bye, bye !
Robbie est délivrée et retour en haut vers notre bon gros ! Dehors il y a un hélico mais pas accessible.
Voyons plus loin. Des touches de musique et des chiffres : 7 et 108. Retour à l’intérieur car j’ai vu un écran. On règle cela sur les bons chiffres et on écoute. Vu ? Enfin entendu ?
On reproduit cela dehors avec les touches 1 4 2 3 5 2 3 et les échelons sortent. Roby y fonce mais peine perdue ces escaliers s’escamotent ! Il faut que Robbie les verrouille, c’est juste à coté d’elle.
On recommence et Robbie assure donc on monte et on décolle. Enfin libre !

Et je termine cette aventure avec un seul regret, celui de l’avoir trouvée si courte ! FIN